Enfermement photographique par Bernard Lamarche-Vadel


La photographie est un art d'incarcération… Des "conserves " de Niepce à "l'avoir dans la boîte" de n'importe quel photographe contemporain, l'image photographique a toujours été pensée par les photographes eux-mêmes, telle une perception mise en détention.

La photographie est un art d’incarcération… Des « conserves  » de Niepce à « l’avoir dans la boîte » de n’importe quel photographe contemporain, l’image photographique a toujours été pensée par les photographes eux-mêmes, telle une perception mise en détention.

Forts de cette conscience de leur acte, de nombreux photographes inventent dans leurs images, la représentation ou la métamorphose de cette incarcération. Prisons, cloîtres, hôpitaux, ou labyrinthes certes forment la maitrise de ce constat. Mais surveiller et enfermer dans l’époque contemporaine débordent de tels bâtiments. Les photographes mieux que d’autres, apportent les indices et les images, les éléments d’un constat; l’enfermement poursuit son cours, devenu le projet du monde sur le monde dans la religion planétaire du chiffre.

En souhaitant que l’organiser soit y résister, cette exposition conçue telle une balade ou une poétique de l’enfermement, de cette manière prétendrait aussi à un regard moral.

Bernard Lamarche-Vadel 

Commissaire de l’exposition: Bernard Lamarche-Vadel assisté de Pascal Hoël & Ghyslaine Badezet
Décor, conception Bernard Lamarche-Vadel & Jean-Philippe Reverdot
Réalisation du décor Jean-Philippe Reverdot

Un catalogue est édité par Paris Audiovisuel/ Maison Européenne de la Photographie

« Enfermement, un dispositif proposé par Bernard Lamarche-Vadel » Catalogue paru aux éditions Christian Bourgois, titre: « Comment jouer enfermement », texte de Bernard Lamarche-Vadel, 96 pages, prix: 60 francs.
Tous les catalogues des expositions sont disponibles à la librairie de la MEP