Kaléido scope

Chrystel Egal



« Love I » pièce issue de sa série (my) mandalas
Du 17 au 26 octobre 2014 à la Maison Européenne de la Photographie

« Love I » pièce issue de sa série (my) mandalas
Du 17 au 26 octobre 2014 à la Maison Européenne de la Photographie

Dans le cadre de Marais Culture + , la Young International (Artists art fair) qui se tiendra au Carreau du Temple du 23 au 26 octobre  a proposé à des institutions du 3e et 4e arrondissement de présenter une œuvre d’un artiste contemporain. Le choix de la Maison Européenne de la Photographie s’est porté sur le travail poétique de Chrystel Egal qui exposera une pièce intitulée « Love I » issue de sa série (my) mandalas. Bien connue à la MEP, cette artiste multiforme exposait déjà, il y a quelques années une œuvre intitulée « ROOM 0 » !

Mandala est un terme sanskrit signifiant cercle qui symbolise l’être et l’univers. Le diagramme symbolique du mandala peut alors servir de support de méditation, une sorte de révolution intérieure… Pour Chrystel Egal, le mandala est un pilier qui l’intègre à ce monde, elle en produit régulièrement pour poser son chemin dans l’univers. C’est sa façon de mettre en résonnance ses cellules, ses pensées, son corps, pour trouver l’unité de son être universel. « LOVE I » est un caisson lumineux de 65 cm que le visiteur peut faire tourner à sa guise.

« (my) mandala « LOVE I » tourne, roule…
Il est un nomade
Il accélère le cours des choses
Il symbolise l’univers
Il n’a ni commencement ni fin
Sa forme me protège
Il me relie au monde
sa lumière est la mère de (my) mandala. »

Curatrice Hors les Murs YIA art fair, Isabelle Chatout sur une proposition de Marie Gayet.

 

Chrystel Egal est photographe et vidéaste, avec une série de films réalisés depuis 1993 dont certains font partie de la collection de la Maison Européenne de la Photographie. Exposée en France (à l’ARC, à la Maison Européenne de la photographie, à la Galerie Rabouan-Moussion, au Musée Tony Garnier, à la Cité de la Musique, Lieu Unique Nantes, C.A.C. d’Hérouville St Clair…), comme à l’étranger (à la Biennale d’art de Busan, à la Ssamzie Space en Corée, à la School of Visual arts, Ac Project Room à New York, à la About Gallery Thaïlande, et aux Journées photographiques de Bienne en Suisse…), elle est aussi écrivain « Kovalam Beach », « New York est mon excès », publiés aux éditions Actes Sud, et fut assistante aux côtés de Bruce Weber «Let’s get lost» 1989 nominé au Oscars & Grand Prix de la Critique à Venise en 1988.

En savoir plus sur l’artiste

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...