Kaléido scope

ATELIER #12 

La boîte à rêves



La Maison Européenne de la Photographie est partenaire des dispositifs éducatifs initiés par les politiques culturelles du ministère de l’Éducation Nationale, du ministère de la Culture et de la Communication et de la Mairie de Paris. Ces dispositifs s’inscrivent dans le projet d’établissement et constituent une occasion de rencontre privilégiée entre […]

La Maison Européenne de la Photographie est partenaire des dispositifs éducatifs initiés par les politiques culturelles du ministère de l’Éducation Nationale, du ministère de la Culture et de la Communication et de la Mairie de Paris. Ces dispositifs s’inscrivent dans le projet d’établissement et constituent une occasion de rencontre privilégiée entre le monde de l’éducation et celui de la création. Ils proposent aux élèves d’une classe une activité régulière de découverte et de création photographique. 

Atelier de pratique artistique / “La boîte à rêves” / Collège Jean Lurçat (Archères 78) / Guillaume Pallat

Guillaume Pallat, artiste photographe, est intervenu auprès d’un groupe d’élèves de 6e et de 5e, au sein du collège Jean Lurçat (Archères), pour mener un atelier de pratique artistique initié par Claire Valentin et Dominique Denouel, professeurs spécialisés EGPA (Enseignements Généraux et Professionnels adaptés).

Pour cet atelier, l’artiste photographe Guillaume Pallat a choisi d’initier les élèves à une pratique du sténopé, un dispositif optique très simple permettant d’obtenir un appareil photographique dérivé de la camera obscura.

En photographie, les pratiques pauvres constituent à la fois une réponse technique et esthétique de faisabilité. Elles donnent le moyen de faciliter le geste, de le dédramatiser, en levant l’obstacle de la technique. Loin de toute sophistication technologique, la pratique du sténopé permet d’affûter les regards, d’apprécier la lumière, de prendre du recul par rapport à la visée et d’établir une distance avec l’image, d’investir le quotidien et l’environnement proche, de conduire un dialogue entre l’œil et le cerveau par une prévisualisation de l’image.

Une fois passé le stade d’appropriation et de familiarisation à la boîte de prise de vue, la pratique de la photographie est débarrassée de toute séduction et de toute contrainte technologique. Le regard ne passe plus par aucun filtre et peut s’ouvrir à une véritable réflexion. Cette sensibilisation passe par des outils très simples et permet de démontrer que l’originalité et la pertinence d’une démarche intellectuelle et créatrice ne résident en rien dans la seule utilisation d’une technique.


Collège Jean Lurçat (Archères 78) / Classe de 6e et 5e / Claire Valentin et Dominique Denouel, professeurs spécialisés EGPA

Les élèves : Adriano, Alexia, Ali, Anthony, Aurélie, Bilal, Cindy, Dennis, Dylan, Fatih, Flavie, Issaka, Lucas, Liliane, Lyne, Manon, Marie Emilie, Marine, Mathieu, Maxime, Oumar, Samuel, Sandy, Souleymane, Tanya, Wassini.

Avec le soutien de la Direction des Affaires Culturelles d’Ile-de-France (Ministère de la Culture et de la Communication), de la Délégation Académique aux Arts et à la Culture du Rectorat de Versailles (Ministère de l’Education nationale), de la Mairie d’Archères, en partenariat avec la Maison Européenne de la Photographie.

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...