Kaléido scope

ATELIER #25
Sténopés



La Maison Européenne de la Photographie est partenaire des dispositifs éducatifs initiés par les politiques culturelles du ministère de l’Éducation Nationale, du ministère de la Culture et de la Communication et de la Mairie de Paris. Ces dispositifs s’inscrivent dans le projet d’établissement et constituent une occasion de rencontre privilégiée entre le monde de l’éducation et celui de la création. Ils proposent aux élèves d’une classe une activité régulière de découverte et de création photographique.

Classe à projet artistique et culturel / “Sténopés” / Collège Paul Verlaine (Paris 12e) / Olivia Fryszowsky

Olivia Fryszowski, photographe, est intervenue auprès d’une classe de 4e, au sein de collège Paul Verlaine à Paris, pour mener un atelier de pratique artistique initié par Delphine Fréchard, professeur de physique-chimie.

L’atelier proposait aux élèves de s’initier à la photographie et plus spécifiquement à la technique du sténopé.

Le sténopé est un dispositif optique dérivé de la camera obscura. Il permet d’obtenir un appareil photographique rudimentaire appelé par extension également sténopé.
La camera obscura est munie d’une petite ouverture dans une de ses parois. Les rayons lumineux qui traversent cette ouverture forment sur la paroi opposée une image des objets se trouvant à l’extérieur. L’image est inversée verticalement et horizontalement. Elle reproduit aussi la couleur et le mouvement.
Le principe optique de la camera obscura est connu depuis le Ve siècle avant J.-C. Le savant arabe Alhazen fut le premier à décrire, au Xe siècle, un instrument d’optique basé sur ce principe.
Les toutes premières cameras obscuras servaient comme observatoire des paysages et des éclipses solaires ou comme outils pour le dessin. Dans les années 1660, les chambres obscures portatives possédaient un grand nombre des caractéristiques de l’appareil photographique, sauf qu’il n’existait aucun moyen d’enregistrer les images qu’elles produisaient. Il a fallu plus de cent cinquante ans pour que l’on mette au point des procédés chimiques permettant de “fixer” ou rendre permanentes les images créées par la lumière. En 1826, Joseph Nicéphore Niépce réussit à produire la toute première photographie.

Les élèves ont fait l’expérience des débuts de la photographie. Ils ont réalisé des chambres noires dans des boîtes à chaussures. Puis, ils ont fabriqué des sténopés à partir de boîtes à thé, à gâteaux ou de conserve, qu’ils ont peintes en noir, percées et munies d’une feuille de papier photosensible noir et blanc. Ils ont expérimenté l’importance de la lumière et du temps de pose pour impressionner le papier photographique (de 5 à 10 minutes en temps de pluie à quelques secondes par très beau temps). Ils ont aussi appréhendé le cadrage photographique sans prévisualisation de l’image sur un écran.
Après exposition, le papier photographique a été développé et fixé au sein d’un laboratoire photographique éphémère aménagé à cet effet dans l’établissement. L’image obtenue s’est révélée être un négatif (inversion des valeurs).
Ils ont découvert que l’utilisation d’un sténopé ou d’un appareil numérique mis nouvellement sur le marché repose sur le même principe.

En complément, les élèves ont bénéficié d’une visite commentée de l’exposition “Harry Gruyaert”.

De l’ensemble des productions ont été réalisés un livre et une exposition au sein du collège.

“Sténopés”
Élèves du collège Paul Verlaine, Paris 12e

 

Collège Paul Verlaine (Paris 12e) / Classe de 4e / Delphine Fréchard, professeur de physique-chimie, Stéphanie Clastier, documentaliste.

Les élèves de la classe de 4e : Adloff Ambre, Baccar Adam, Ben Ahmed Wiam, Cancalon Simon, Cattan Théodora, Cisse Souleymane,Coulibaly Lassine, De Menthon Ava, Dimachkie Remy, Fares Anisse, Fernandes Ilyes, Foulon Alex, Grouleaud Joseph, Henry Eléonore, Huchon Léa, Klila Nesrine, Lanneau Capucine, Lazard Mahaut, Leroy Emile-Koji, Maillot Derbey Elio, Mbila Lauryn, Michel Clara, Perez Anna, Pinoteau Alizée, Rodrigues Julien, Trottier Amandine, Vasquez Lena, Vilmaure Loïc

Opération réalisée avec les soutien de la Direction des Affaires Culturelles d’Ile-de-France, de la Délégation Académique aux Arts et la Culture du Rectorat de Paris (Ministère de l’Éducation Nationale), de la Direction des Affaires Scolaires de la Ville de Paris, en partenariat avec la Maison Européenne de la Photographie.

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...