Kaléido scope

ATELIER #28
Patience dans l’architecture



La Maison Européenne de la Photographie est partenaire des dispositifs éducatifs initiés par les politiques culturelles du ministère de l’Éducation nationale, du ministère de la Culture et de la Communication et de la Mairie de Paris. Ces dispositifs s’inscrivent dans le projet d’établissement et constituent une occasion de rencontre privilégiée entre le monde de l’éducation et celui de la création. Ils proposent aux élèves d’une classe une activité régulière de découverte et de création photographique. 

Classe à projet artistique et culturel
Collège Bernard Palissy (Paris 10e)
« Patience dans l’architecture » – Emmanuelle Blanc, photographe ; Marie Barbottin, chorégraphe ; en partenariat avec le Centre national de la danse

« Patience dans l’architecture » est une classe à projet artistique et culturel
dans laquelle se rencontrent la danse et l’architecture à travers le regard photographique.

Mené conjointement par la Maison Européenne de la Photographie et le Centre national de la danse, ce projet a pour objectif de préparer des élèves de 3e à l’oral d’histoire des arts du brevet des collèges, et de permettre à des élèves ULIS (en situation de handicap cognitif) de vivre des expériences artistiques en les partageant avec d’autres. Ce projet mêle découverte des œuvres d’art in situ et pratiques artistiques des élèves par une approche à la fois théorique et sensible.

Le parcours a débuté par la découverte en visite commentée des photographes Pierre Reimer, Caio Reisewitz et Stéphane Couturier, dans le cadre de leur exposition à la Maison Européenne de la Photographie. Parallèlement, à travers des exposés en classe, les élèves ont présenté à leurs camarades d’autres artistes traitant des questions du corps et de l’espace : Henri Matisse, Philippe Ramette, Denis Darzacq, Sonia Delaunay, Oscar Niemeyer, Anna et Bernhard Blume, etc.

Une déambulation dans la Villa Savoye a permis de découvrir les principes de l’architecture de Le Corbusier. Les élèves ont eu à imaginer une courte chorégraphie par petits groupes dans l’un des espaces du monument : l’occasion d’une première approche corporelle de l’architecture et d’une première confrontation au regard des autres.

Tous ces moments ont préparé le temps fort du projet : une semaine d’immersion au Centre national de la danse de Pantin, en compagnie de la chorégraphe Marie Barbottin et de la photographe Emmanuelle Blanc. Avec, au programme, ateliers de pratique de la danse en studio, ateliers de pratique photographique dans l’architecture, visite dansée et balade architecturale pour découvrir le bâtiment brutaliste de Jacques Kalisz.

Rapidement, danse et photographie se rencontrent lors des ateliers croisés. Chaque journée débute par un temps collectif d’analyse des photographies prises la veille, mises en regard avec les images de grands photographes (Lucien Hervé, Ray K. Metzker, etc.). Puis, élèves et adultes se retrouvent pour un échauffement partagé où se dévoilent les consignes du jour pour l’élaboration des « patiences » – poses collectives où chacun élabore une posture en relation avec celle de ses partenaires. Les « patiences » des élèves glissent ensuite naturellement des studios vers les nombreux espaces du CND pour être capturées par les appareils de leurs camarades. Tout au long de la semaine, les élèves évoluent dans ce lieu, magnifique outil de travail et de création au service de la danse contemporaine, et découvrent un monde qu’ils n’imaginaient pas. Ils y rencontrent différentes personnes de l’équipe, qui présentent leurs métiers et leurs parcours professionnels.
Et puis, les élèves se glissent une nouvelle fois au CND, comme spectateurs privilégiés, forts des liens intimes qu’ils ont tissés avec le lieu, pour assister au spectacle Autointitulado de João dos Santos Martins et Cyriaque Villemaux.

Apprentissage de l’écoute de soi et des autres, école de concentration et de rigueur, lorsqu’on est modèle comme lorsqu’on est photographe, cette semaine fut un beau voyage pour apprendre ensemble à se connaître par le regard et par le corps.

De l’ensemble des productions ont été réalisés un livre et une exposition au sein du collège.

« Patience dans l’architecture »
Élèves du collège Bernard Palissy, Paris 10e

 

Collège Bernard Palissy (Paris 10e) / Classe de 3e
Benoit Manent, professeur d’arts plastiques
Sandrine Vedère, coordinatrice ULIS
Raphaëlle Meret, professeur d’histoire-géographie
Gwenael Barraud, professeur de français
Sébastien Viaud, professeur d’éducation physique et sportive

Les élèves de la classe de 3e : Vicktor Ballu, Rayed Ben Brahim, Iheb Chabbar, Mohamed Chnabri, Sadio Daffe, Manon Deneuville, Tennee Diarra, Yasmine Fanny, Terrick Larcher, Mickael Mateus, Alexandre Miculas, Lisa Moussaoui, Yazid Nabih, Hannah Noche, Mehreen Peerally, Yanis Ramiz, Serena Roudot, Adèle Schmitt, Shalomi Selvarajah, Bintou Traoré, Ismael Youssouf, Mitu Zaman

En partenariat avec le Centre national de la danse
Marie Barbottin, chorégraphe
Lucie Bernard, Agnès Brétel, Edith Girard et Florence Lebailly, Service éducation artistique et culturelle du CND

En partenariat avec la Maison Européenne de la Photographie
Emmanuelle Blanc, photographe
Ghyslaine Badezet, responsable du service culturel et pédagogique

Opération réalisée avec le soutien de la direction des Affaires culturelles d’Ile-de-France, de la délégation académique aux Arts et la Culture du rectorat de Paris (ministère de l’Éducation nationale), et de la direction des Affaires scolaires de la Ville de Paris, en partenariat avec la Maison Européenne de la Photographie.

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...