Kaléido scope

Stage-Atelier #32
NATURE D’OBJETS
COLLECTÉS, DÉTOURNÉS, COMPOSÉS



Retour en images sur le Stage-Atelier pour les 12-15 ans proposé par les ATELIERS DU 12, du 19 au 23 février 2018, avec l’artiste photographe Anne Veaute.

Pour introduire l’atelier, il a été présenté aux adolescents un court historique de ce genre pictural depuis le XVIIe siècle, illustré de quelques tableaux d’artistes tels que Jan Davidszoon de Heem, Willem van Aelst, Floris van Schooten, Le Caravage et Lubin Baugin. L’étude d’œuvres de leurs successeurs a également permis aux adolescents d’appréhender l’évolution des représentations d’objets au cours des siècles, de Jean-Siméon Chardin à Andy Warhol, en passant entre autres par Paul Cézanne, Pablo Picasso, Henri Matisse, ou bien encore Nicolas de Staël.

De l’image peinte, nous sommes passés aux représentations photographiques. Les objets inanimés sont, aux balbutiements de la photographie, des sujets de prédilection compte-tenu des longs temps de pose nécessaires à la prise de vue, en raison de la faible sensibilité des supports d’enregistrement (supprimer). Les inventeurs du nouveau médium, Nicéphore Niépce, Louis Daguerre, William Henry Fox Talbot et Hippolyte Bayard, produisent les toutes premières images photographiques dans leurs ateliers. Nicéphore Niépce réalise ainsi la première nature morte photographique, La Table servie, 1822-1833, empruntant à la peinture le thème de la table apprêtée pour le repas.

Ensuite, nous avons abordé la nature morte photographique en lien avec le mouvement pictorialiste (Clarence Hudson White, Adolph de Meyer), comme sujet d’expérimentation visuelle (Alvin Langdon Coburn, Florence Henri, Edward Weston, Karl Blossfeldt, André Kertész, Josef Sudek, Emmanuel Sougez, Albert Renger-Patzsch, Paul Strand, Willy Zielke, Man Ray) ou bien encore comme sujet publicitaire (Paul Outerbridge, Irving Penn). La nature morte a également été abordée à travers la photographie contemporaine (Jan Groover, Patrick Tosani, Pascal Kern, Peter Fischli & David Weiss, Louis Matton), et bien évidemment, à travers le travail d’auteur d’Anne Veaute, avec la présentation de ses séries « Inventaire », « Cubisme », et « Asleep ».
Pour commencer leurs explorations pratiques, les adolescents ont réalisé des photogrammes, images réalisées sans appareil photographique, en plaçant des objets sur une surface photosensible, ensuite directement exposée sous une insoleuse UV. Avec le procédé photographique appelé cyanotype, mis au point en 1842 par John Frederik William Herschel, chaque objet laisse ainsi une trace blanche apparaissant sur un fond bleu de Prusse.

Les adolescents ont ensuite réalisé des compositions en studio, en portant dans un premier temps une attention toute particulière à la couleur. Ils ont ainsi sélectionné des objets divers, choisi un fond studio, recherché un agencement et adapté l’éclairage.

Lors d’une nouvelle séance, il leur a été proposé de réfléchir à différentes manières de détourner un objet pour produire un sentiment d’étrangeté, tout en travaillant la notion d’équilibre dans la composition. En imaginant des rapprochements sensibles, des cohabitations improbables, des détournements insolites, ils ont créé des agencements subtils, étranges, drôles et poétiques. Ils ont aussi modifié la forme initiale des objets : destruction partielle, aplatissement, froissement, découpage, brûlure, etc.

Enfin, pour élargir leurs expérimentations, il leur a été proposé de réaliser deux autoportraits avec une mise en scène d’objets, l’un comme évocation d’un rêve en s’inspirant des vanités, l’autre en apesanteur.

Après chaque séance de prise de vue, chacun d’entre eux a édité une planche contact et sélectionné quelques images, en vue de constituer un leporello de huit tirages photographiques.

En images, quelques réalisations des adolescents.

Avec la participation de : Chloé (12 ans), Diego (12 ans), Gabriel (13 ans), Galatée (14 ans), Noé (14 ans), Ulysse (11 ans).

 

Enrichie de ses expériences aussi diverses que complémentaires (en psychologie, en stylisme et en photographie), Anne Veaute est une photographe plasticienne. Animée par une démarche autobiographique, elle compose des cabinets de curiosités, habités par des objets du quotidien hétéroclites et mêlant de façon récurrente les arts plastiques et décoratifs. Ces images forment la trame d’un journal de bord implicite tenu au fil des années, un « entre-deux » où les objets deviennent un moyen de produire des relations entre différentes disciplines. Son travail d’auteur fait l’objet d’expositions et de nombreuses publications dans les magazines.

Ce stage-atelier a été conçu et animé par Anne Veaute et Ghyslaine Badezet.

En partenariat avec Négatif+ pour la réalisation des tirages.

Consultez notre page de programmation pour découvrir les prochains ateliers jeune public.

 

AVEC LE SOUTIEN DE

Logo Neuflize OBC

Les actions pédagogiques de la Maison Européenne de la Photographie à destination du jeune public bénéficient du soutien de Neuflize OBC.

 

EN PARTENARIAT MEDIA AVEC

LOGO-parismomes

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...