Kaléido scope

Stage-Atelier #35
JOUER VOIR



Retour en images sur le Stage-Atelier pour les 6-11 ans proposé par les ATELIERS DU 12 en avril 2018, avec l’artiste Jean-Michel HEQUET.VUDiCi

Le stage-atelier a proposé aux enfants de faire des expériences simples et ludiques. Expériences d’optique, de perception spatiale et de langage pour mieux comprendre ce qu’est la photographie. Comme les pièces d’un puzzle, de multiples découvertes se sont assemblées de jour en jour. Une façon de jouer à voir autrement et, peut-être, à mieux regarder.

Des expériences d’optique et de perception visuelle qui tentent de répondre aux questions :  
Regarder et voir est-ce pareil ? D’où vient une image photographique ? Pourquoi est-elle plate ? Qu’est-ce-que la 3D ?

Des expériences de définition qui questionnent le réel et sa représentation :
Peut-on manger une image de pomme ? Pourquoi faire des photos ?

Des expériences spatiales qui associent déplacement, observation et formulation :
Pourquoi sur une image, un objet éloigné paraît-il plus petit ? Comment un objet petit au premier plan peut en cacher un plus grand en arrière plan ?

Trois « actions-verbes », utilisées comme les tiroirs d’un meuble pour ranger les idées,  ont organisé le déroulé des expériences.

OBSERVER
Le premier outil nécessaire à la réalisation d’une image est … notre œil. Mais observer, ce n’est pas seulement voir, c’est regarder avec attention. C’est examiner, comparer, remarquer pour comprendre,  appréhender et distinguer les différences de formes qui existent entre deux objets, deux choses, etc.
En mettant leurs corps en mouvement autour d’objets disposés dans l’espace, les enfants ont observé des changements de perception et de vision. Ce déplacement leur a permis de comprendre comment le point de vue détermine la vision et modifie l’apparence des objets. Cette expérience du regard a donné naissance à des images : une photographie de deux pommes qui semblent être d’une même taille alors que la pomme en arrière-plan est en réalité trois fois plus grosse ! Et une photographie plus poétique pour illustrer cette action-verbe en réalisant un portrait avec des yeux de papier.

TENIR
La main est le deuxième instrument dont nous disposons pour appréhender le monde.
Il a été proposé aux enfants un jeu que Jean-Michel HEQUET.VUDiCi  nomme « Le sac à main ». Chaque enfant plonge successivement sa main dans trois sacs en essayant de deviner et de reconnaître leurs contenus par le toucher.
Chaque sac contient une représentation à l’échelle 1 d’un même objet. Le premier, un dessin de main, le second une photo de main et le troisième un moulage de main.
Chaque enfant a appréhendé ces différents types de représentation puis, à partir de sa propre main en a décliné diverses représentations.

RETENIR
Les images et les mots sont deux façons de retenir, de se souvenir. Reconnaître et nommer. Tout comme l’appareil photographique qui enregistre des moments, des images d’objets, d’espaces, des empreintes de lumière, notre mémoire nous permet d’avoir des souvenirs des évènements que nous vivons, des objets que nous côtoyons, des environnements dans lesquels nous nous déplaçons.
Mais, notre mémoire n’est pas toujours très éveillée. Pour la stimuler un peu et la réveiller, il y a des exercices possibles et dans notre cas des jeux ! Il a été proposé aux enfants un jeu de mémorisation avec une boîte contenant neuf objets. Il s’avère que notre mémoire visuelle est moins efficace que la mémoire photographique ! L’image photographique permet de documenter, de garder en mémoire une représentation fiable.

De ces expériences, les enfants ont pu découvrir les cinq éléments essentiels à la construction et à la composition d’une image photographique : l’œil, la lumière, l’appareil photographique, l’objet, le décor. Tout cela fut mis en pratique avec la réalisation de photographies … dont ils sauront vous raconter l’histoire !
L’image photographique n’est pas seulement une magie. Déclencher n’est pas suffisant ! Bien regarder avant… Lire et dire son image après…

En images, quelques réalisations des enfants.

Avec la participation de : Anna (7 ans), Cassandre (7 ans), Darius (9 ans), Élisa (6 ans), Jules (11 ans), Juliette (7 ans), Maelys (8 ans), Milo (6 ans), Samuel (9 ans), Vadim (11 ans)

 

C’est pendant ses études d’architecture que regarder autrement s’est imposé à cet artiste. Initialement photographe du paysage et de l’urbain, Jean-Michel HEQUET.VUDICI a simultanément développé un projet artistique. Il explore la perception, questionne l’idée du souvenir ainsi que le langage de l’image.
À partir des années 2000, l’enseignement de la photographie aux publics de tous âges ainsi que des expositions en tant que photographe plasticien, débouchent sur une pratique photographique plurielle. D’un côté une archéologie de la photographie que traduisent des installations ou des natures mortes. De l’autre, une forme épurée de street-photographie.

Ce stage-atelier a été conçu et animé par Jean-Michel HEQUET.VUDICI et Ghyslaine Badezet.

Consultez notre page programmation pour découvrir les prochains stages-ateliers, ainsi que l’ensemble de nos activités.

 

AVEC LE SOUTIEN DE

Logo Neuflize OBC

Les actions pédagogiques de la Maison Européenne de la Photographie à destination du jeune public bénéficient du soutien de Neuflize OBC.

 

EN PARTENARIAT MEDIA AVEC

LOGO-parismomes

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...