La MEP en ligne

ATELIER #52 “Camouflage”



La Maison Européenne de la Photographie est partenaire des dispositifs éducatifs initiés par les politiques culturelles du ministère de l’Éducation nationale, du ministère de la Culture et de la Communication et de la Mairie de Paris. Ces dispositifs s’inscrivent dans le projet d’établissement et constituent une rencontre privilégiée entre le monde de l’éducation et celui de la création. Ils proposent aux élèves d’une classe une activité régulière de découverte et de création photographique.

Classe à projet artistique et culturel / “Camouflage” / École élémentaire Faubourg Saint-Denis Paris 10e / et Zabou Carrière, photographe

L’atelier de pratique artistique a proposé aux élèves d’observer et d’expérimenter plusieurs méthodes de camouflage. Ils ont recherché comment ils pouvaient passer inaperçus, se cacher, disparaître, se transformer.

Dans la nature, de nombreux animaux cherchent à se fondre dans leur environnement ou à dissimuler leur forme pour se protéger des prédateurs ou au contraire pour se faufiler vers une proie sans être vus.

La dissimulation par la couleur est la forme la plus commune de camouflage. Les élèves ont cherché à être d’une couleur similaire à leur environnement. À partir des couleurs de leurs vêtements, ils ont trouvé au sein de l’école des lieux, des objets dont les couleurs étaient approchantes ou semblables. Puis, ils ont recherché une posture pour que leur présence se dissimule au mieux. Ils ont disparu tout en laissant quelques traces de leur présence…

La dissimulation par le masque leur a permis également de jouer de leur physionomie. En dessinant les éléments du visage, ils ont fait apparaître des expressions d’émotions diverses. En portant leur masque, ils sont perçus par les autres différemment. Les élèves ont cherché à enrichir ces perceptions par la gestuelle et la posture. Ainsi, ils ont imaginé des mises en scène en groupe en jouant des espaces. Tout en se cachant, ils se révèlent…

La dissimulation par la forme peut aussi être une méthode de camouflage. Les élèves ont transformé l’apparence de leur corps au moyen de vêtements portés de façon inhabituelle et par accumulation. Ils sont devenus autres…

Cette dernière expérimentation a été inspirée d’une série photographique “Pulls” 1998 et de la vidéo “59 positions” de Erwin Wurm, que les élèves ont découvertes à l’occasion de la visite de l’exposition à la Maison Européenne de la Photographie. Dans ces deux œuvres, on voit l’artiste et ses amis enveloppés et coincés dans des pulls, des pantalons et des chemises, transformant la fonction habituelle de ces vêtements et la perception des corps.

En images, le livret de restitution remis à chacun des élèves participants.

 

École élémentaire Faubourg Saint-Denis (Paris 10e)
Alain Cotte, directeur de l’école
Coralie Gayant et Delphine Denizot, enseignante

Les élèves de la classe de CE1

Moumouaye Aunghla Marma, Enzo Boubchir, Ansoir Bakari, Jeanne Delourme d’Eliassy, Joséphine Demarty, Edgar Dessagne, Samuel Kiffé, Kuzey Kaya, Jacques Laurans Caradec,
Maya Lévy Richter, Armand Pochard, Ayma Sraieb, Djalel Bahri, Céleste Boccara, Elene Bojgua, Nadir Chkibou, Ines Djellal, Sophie Galtier, Benjamin He, Manthan Mishra, Nao Rondelez, Gabriel Saluden, Enora Volpilhac

En partenariat avec la Maison Européenne de la Photographie
Zabou Carrière, photographe
Ghyslaine Badezet, responsable du service culturel et pédagogique de la MEP

Opération réalisée avec le soutien de la Délégation Académique aux Arts et à la Culture du Rectorat de Paris, en partenariat la Maison Européenne de la Photographie.

 

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...