Le projet

Fondée en 1978 à l’initiative d’Henry Chapier, Jean-Luc Monterosso, Marcel Landowski et Francis Balagna, l’association « Paris Audiovisuel » est à l’origine de la biennale internationale du Mois de la Photo en 1980, dont le succès et la fréquentation du grand public ont contribué à créer des relations privilégiées avec la Mairie de Paris devenue au fil des ans le premier partenaire et soutien financier de son action.

C’est ainsi qu’en 1985 la Ville de Paris met à la disposition de l’association l’Espace Photo situé près de l’emplacement actuel du Forum des Images – Place Carrée.

Cette première galerie de 400 mètres carré fonctionne sous la direction artistique de Jean-Luc Monterosso, et représente d’ores et déjà l’embryon de la future Maison Européenne de la Photographie de par sa programmation destinée à faire connaître les œuvres des artistes français ou étrangers aujourd’hui célèbres pour la plupart, mais à l’époque considérés simplement comme les pionniers de ce mouvement contemporain de la photo qui – conformément à notre charte – crée une rupture avec le passé de l’image fixe, à savoir Robert Frank ou William Klein.

Dans cette lignée d’artistes, on retrouvera à l’Espace Photo les expositions de Duane Michals, de Helmut Newton, Alice Springs et de Ralph Gibson…

Par ailleurs, Henry Chapier lance en 1986, à l’occasion des 50 ans du Front Populaire une exposition à partir des archives de la C.G.T. avec des photos inédites de Willy Ronis et Robert Doisneau sans oublier de rares images du monde de la mode et du spectacle…

C’est au même moment que s’ouvre l’exposition-préface du futur Mois de la Photo au Liban avec la collaboration de la B.N.F. Son objectif : révéler la simultanéité de l’avènement de l’art photographique au pays du Cèdre comme en France.

A l’approche des années 90, l’association « Paris Audiovisuel » assume un double rôle : celui de promouvoir une politique artistique et culturelle en direction des Parisiens et parallèlement l’ambition de faire du Mois de la Photo un fer de lance en mesure de consacrer la Ville Lumière comme la capitale incontestée de la photo.

Maison EuropŽenne de la Photographie, Paris ; 1995
Lee Friedlander, Maison Européenne de la Photographie, 1995, 36 tirages gélatino-argentiques
Collection MEP © Patrice Maurin-Berthier

L’Espace Photo désormais trop exigu pour permettre l’essor de ce grand projet, est appelé – grâce à la municipalité – à s’installer dans l’ancien hôtel de Cantobre dont la restauration et la construction d’un bâtiment moderne confiées à l’architecte Yves Lion ont permis en 1996 l’inauguration de la Maison Européenne de la Photographie, ce qui explique aujourd’hui que l’association s’intitule désormais « Paris Audiovisuel – Maison Européenne de la Photographie », et qu’elle conserve son statut qui lui confère une totale liberté d’action. Depuis l’ouverture en 1996, Henry Chapier en assume la présidence et Jean-Luc Monterosso la direction.

Quant à son équilibre financier, il repose sur un important soutien de la Ville de Paris, du mécénat, des recettes d’entrées du public, et du concours de l’association des « Amis de la Maison Européenne de la Photographie ».

Enfin, il faut souligner le caractère inaliénable des collections réunies depuis 1980, ainsi que l’interdiction d’effectuer la moindre transaction commerciale sur les œuvres exposées….

Henry Chapier, Président de la MEP

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...