• © Joan Fontcuberta
  • © Joan Fontcuberta
  • © Joan Fontcuberta
  • © Joan Fontcuberta
  • © Joan Fontcuberta
  • © Joan Fontcuberta

Maison Européenne de la Photographie

Joan FontcubertaCamouflages


Artiste contemporain catalan, Joan Fontcuberta a connu pendant sa jeunesse la dictature franquiste, et avec elle la censure et la falsification de l’information. Diplômé en sciences de l’information, théoricien, critique, historien et professeur, il questionne dans son travail toutes les formes de prétendue vérité. Son œuvre, s’appuyant sur les possibilités offertes par l’image photographique et ses capacités de manipulation, nous entraine dans une réalité à la fois vraisemblable et insolite.

L’exposition à la Maison Européenne de la Photographie présente, autour de dix séries, un parcours tout au long de l’œuvre de Joan Fontcuberta, articulé autour de l’idée de camouflage : camouflage de l’auteur, camouflage de la photographie, camouflage de la réalité, camouflage de la vérité…

Neuf séries, conceptuellement autonomes, sont présentées selon une structure modulaire, l’exposition devenant ainsi une “exposition d’expositions”. Un dixième projet, “Camouflages” – une série de portraits, inspirés des chefs-d’œuvre de la peinture, intégrant des éléments de la physionomie de Joan Fontcuberta – qui donne son titre à l’exposition, est “camouflée” dans les différents espaces de la Maison Européenne de la Photographie.

L’exposition développe ainsi une stratégie rhétorique, abordant de manière critique les discours d’autorité que sont les discours de la science, de la religion, de l’art, du journalisme et de la politique, qui fonctionnent comme lieux de construction du savoir et de la légitimation des valeurs.

Avec Joan Fontcuberta, la nature documentaire de la photographie comme outil de connaissance et de crédibilité est mise en dérive. Toujours avec humour, car comme l’écrit Clément Chéroux à son propos, “s’il est une vertu dont l’œuvre de Joan Fontcuberta n’est pas dénuée, c’est bien l’espièglerie. Depuis maintenant près de quatre décennies, c’est avec une bienveillante malice que cet artiste catalan utilise l’aura d’authenticité de l’image photographique pour inventer des histoires, répandre des rumeurs, engendrer des chimères, créer des mythes, et nous faire ainsi prendre des vessies pour des lanternes.

 

Commissaires

Joan Fontcuberta, Jean-Luc Monterosso, Pascal Hoël.

 

Catalogue

Un catalogue, publié par les éditions Gustavo Gili, avec le soutien de la MEP, du MUN (Musée de l’Université de Navarre) et de l’Institut Llull pour la promotion de la culture catalane à l’étranger, accompagne l’exposition.

Logo Institut Ramon Llull

 

En partenariat média avec

Connaissance des arts noirnova-le-grand-mix-500pxSLASH logo print