• Berlinjeepney © Luciano Castelli
  • Selfportrait, 1973 © Luciano Castelli
  • Luciano Castelli, 1974 © Pierre Molinier
  • Luciano Castelli, 1974 © Pierre Molinier
  • Dog, 1981 © Luciano Castelli
  • Auf Rotem Sofa, 1973 © Luciano Castelli

Maison Européenne de la Photographie

Luciano CastelliSelf-portraits, 1973-1986


L’artiste suisse Luciano Castelli s’exprime dans différents médias : la peinture, la photographie, la vidéo, la sculpture ainsi que la musique.

Dans les années 1970, il commence à poser devant l’objectif, révélant dans ses autoportraits un personnage aux multiples facettes, prenant les rôles de la mort ou d’un animal comme d’une créature androgyne ou mythique… 

Ces autoportraits, jusqu’à présent peu publiés, sont d’un dynamisme intact dans leur érotisme ludique et révèlent un aspect jusque-là sous-estimé de l’œuvre de Castelli. Ce que le psychanalyste français et critique d’art Jean-Michel Ribettes avait déjà noté en 2001 est devenu encore plus pertinent aujourd’hui : « Les masques du transformateur sont contrés par les mille et un masques de la censure. Les convulsions, les tensions, les humiliations, les condamnations. Ces jours-ci, la puissance et l’arrogance du puritanisme n’ont jamais été si puissants et si fragiles. La théâtralité expressive de Castelli est là pour protester contre la confusion d’une prude période mercantile vilement grégaire. »

L’exposition présente une large sélection de ces autoportraits, réalisés entre 1973 et 1986, ainsi qu’une sculpture-vidéo monumentale. Elle dévoile également pour la première fois la correspondance échangée entre Luciano Castelli et Pierre Molinier après leur rencontre en 1974, et montre une série inédite de portraits de l’artiste réalisés par Molinier.

 

PUBLICATION

Un livre, Self-Portrait 1973–1986, publié par Edition Patrick Frey, accompagne l’exposition.