Le Mois de la Photo du Grand Paris Avril 2017

LE MOIS DE LA PHOTO À PARIS DEVIENT LE MOIS DE LA PHOTO DU GRAND PARIS

Premier « Mois de la Photo » a avoir été créé dans une capitale en novembre 1980, la formule et les dates du Mois de la Photo à Paris évoluent.

Le travail accompli depuis trente-cinq ans par le Mois de la Photo a contribué à créer un engouement populaire très important pour la photographie et a encouragé la capitale à se doter de multiples structures permanentes pour cet art dans une proportion unique au Monde.

TERRITOIRE ET PUBLIC ÉTENDUS

Étendu à ce nouveau territoire, le Mois de la Photo participe, avec toute la liberté de l’art, et pour le plaisir des visiteurs, à l’émergence de cette nouvelle notion de Grand Paris.

Cette édition propose une nouvelle dimension de la biennale : découvrir, grâce au succès de la photographie, un territoire où vivent 18 % des français (environ 2 millions à l’intérieur du périphérique et 9 millions autour), tout en stimulant la découverte de ses richesses patrimoniales, naturelles et ses curiosités urbaines.
Déplacé au printemps (mois d’avril 2017) le Mois de la Photo du Grand Paris souhaite encourager les visiteurs à une plus grande mobilité que celle suscitée par le mois de novembre.

Fidèle à la formule qui a fait son succès, cette édition fédère autour d’outils de communication et d’un catalogue, des initiatives individuelles de musées, institutions, galeries et instituts étrangers.

Des expositions exceptionnelles en visitant le Grand Paris

Il n’y a pas de thème pour cette édition. Le maître mot sera qu’une exposition doit être « incontournable », afin d’inciter les visiteurs à se déplacer en tous points du territoire. Le Grand Paris n’est en aucun cas le thème de l’édition : il en est l’espace.
Les partenaires participants sont incités à indiquer la qualité de l’exposition et de son lieu d’accueil mais également les curiosités environnantes, bâtiments patrimoniaux, musées, projets urbains à revisiter, architectures, parcs ou jardins, et même les éventuelles haltes culinaires ou récréatives.

Chaque exposition devient aussi une destination, incitant à la découverte des très nombreuses richesses des territoires.

Les institutions de la capitale participeront aussi au programme, mais la sélection des projets, limitée à environ 80 expositions, fera une plus grande part à la périphérie qu’au centre.

La carte du Mois de la Photo du Grand Paris se calquera sur les participants, elle est élastique et recoupera celle de la Région Ile-de-France, de la Métropole du Grand Paris, et du Grand Paris Express (Société du Grand Paris).

PROMOTION

Des week-ends d’inauguration seront organisés suivant des parcours géographiques, « week-end nord », « sud », « est » et « ouest ». Ils remplaceront le traditionnel semainier du Mois de la Photo. Ils seront l’occasion de rencontrer les artistes et les commissaires présents à cette occasion.

Un catalogue sera édité faisant toute la place à la photographie. Des affiches et des dépliants riches en informations seront édités.

Les projets peuvent être soumis dès maintenant jusqu’au 10 septembre 2016 selon le protocole joint à cette lettre. L’annonce officielle des projets retenus se fera lors de la semaine de Paris Photo en novembre 2016.

Une nouvelle dimension pour une nouvelle fonction

Cette transformation ouvre à la photographie de nouveaux publics, mais aussi de nouveaux potentiels, tant par les énergies fédérées que par les nouveaux lieux qui rejoindront les participants historiques de la manifestation.

Le Mois de la Photo élargit sa mission en favorisant la connaissance du Grand Paris et de ses habitants, dans un espace où l’on ne connaît souvent que son voisin immédiat et qui véhicule beaucoup de fantasmes.

François Hébel est le directeur artistique de cette édition à la demande de Jean-Luc Monterosso, le commissaire général du Mois (son fondateur avec Henry Chapier) et du délégué général Joël Brard.

Alice Walwer assure la coordination du Mois de la Photo du Grand Paris.

François Hébel

François Hébel, sera le directeur artistique de la première édition du Mois de la Photo du Grand Paris 2017.

Auteur et producteur depuis 1980 de nombreux expositions, livres, spectacles photographiques et projets pédagogiques, il a été associé aux premiers Mois de la Photo à Paris au début de sa carrière aux galeries de photographie de la Fnac de 1980 à 1985. Il est l’organisateur d’une mémorable Nuit du Mois de la Photo à la Tour Eiffel en 1982.
En 2015 François Hébel a réalisé le co-commissariat de la biennale de Chongqing (Chine), la saison « French protocole » au Fiaf (New York) avec Grégoire Alexandre puis Mazzacio et Drowilal, l’exposition de Harry Gruyaert à la MEP (Paris), la biennale Foto/Industria (Bologne), l’exposition de Lucien Clergue (associé à Christian Lacroix) au Grand Palais (Paris) et est conseil de la fondation Henri Cartier-Bresson.

Fondateur et directeur artistique de la biennale Foto/Industria à Bologne depuis 2013, il a redéfini deux fois la formule des Rencontres de la Photographie d’Arles dont il a dirigé les éditions de 1986 et 1987 et de 2002 à 2014.

Directeur de Magnum-Photos de 1987 à 2000, il a structuré le bureau de Paris et le réseau international, numérisé les archives dès 1989, créé des événements autour de son fonds et de ses photographes, et développé la production dans différents domaines.
Vice-président de Corbis chargé de l’intégration des rédactions européennes de 2000 à 2001, il a été l’artisan d’un nouveau contrat pour accompagner les photographes dans le nouveau monde numérique.

 

CONTACTS

Joël Brard
Commissaire général adjoint
jbrard@mep-fr.org

Alice Walwer
Chargée de mission
aw.mdlp@gmail.com