• Monographie
  • Nouveauté

Elias – It Could Have Been a Beautiful

Elias Edouard / Aiko Takahashi
Elias – It Could Have Been a Beautiful

48.00 TVA incluse

1 en stock

Editeur Iikki
Date de parution 2023
Langue Français / Anglais
Type de reliure Relié
Pages 96
ISBN : 9782958615710

« J’ai choisi la photographie naturellement. C’est sûrement le résultat d’une double éducation : séparé entre l’Egypte et la France, j’ai appris à considérer les images à la fois comme des souvenirs et des objets qui me permettaient d’être transporté dans des lieux où je ne pouvais rester qu’un instant, mais aussi comme des documents historiques.

Les rencontres et mon parcours m’ont donné l’envie de voir l’Histoire en cours, de l’expérimenter à travers mon appareil photo, et surtout, de ne pas oublier. C’est pourquoi j’ai déménagé en Turquie dans les camps de réfugiés syriens, puis en Syrie, produisant ainsi mon premier rapport. Mon enfance m’a permis d’acquérir la faculté de mouvement, de ne pas me limiter aux frontières de mon village ou des villes de ma région. J’ai donc naturellement pris le chemin du reporting. Ces conditions et les rencontres générées m’ont satisfait dans le besoin de répondre à mes questions personnelles. Tous les moyens qui doivent être déployés pour photographier un être humain dans une situation difficile (douleur, perte, guerre, pauvreté, souffrance) résultent d’un désir profond et d’un travail sur une adaptabilité personnelle. Il n’en demeure pas moins que l’essentiel de notre travail doit avant tout être centré sur le sujet. Les résultats, aujourd’hui, de l’image sur la scène internationale me laissent sceptique, mais je pense que ces photographies, bien qu’elles risquent malheureusement de ne rien changer dans la situation, nous aideront à ne pas oublier. J’ai continué à faire des reportages photographiques au cours de ces dernières années en République centrafricaine, au Liban, en Jordanie, en Syrie, au Congo, en RDC, au Donbass et plus encore, ainsi que des sauvetages de migrants en Méditerranée. » -Édouard Elias

Ses travaux photographiques ont été publiés entre autres dans : Paris Match, Der Spiegel, Sunday Times magazine, Time Lightbox, VSD, Le Monde, le Figaro Magazine, Polka, Le Point Libération, LFI Leica international. »

Aiko T. est un concept, une entité, un fantôme qui n’apparaît que par sa propre musique.

« J’ai publié divers documents au fil des ans sous d’autres noms, Aiko s’est matérialisé en 2022 grâce à la musique auto-publiée et c’est avec IIKKI que j’en suis très fier. Malgré cela, Aiko publie sous d’autres formes depuis 2020, mais toujours dans le domaine de la musique ambiante.”

  • Nouveauté