Kaléido scope

Le choix de la librairie #42



Retrouvez le choix de la librairie, par Irène Attinger : une sélection d’ouvrages parmi les nouveautés en vente à la librairie de la MEP, qui, en raison de leur originalité, de leur qualité éditoriale ou de l’importance de leur contenu, participent de l’image de l’édition photographique internationale.

THE MIGRANT
ANAÏS LOPEZ

Texte : Anaïs Lopez
Conception du livre : Teun van der Heijden
Dessins : Sonny Liew
Auto-édité, 2018

The Migrant raconte l’histoire mouvementée d’un Mynah (Martin de Java / Acridotheres javanicus), un oiseau proche des mainates qui est maintenant l’ennemi public numéro un. Originaire de Java en Indonésie, il a été introduit à Singapour au début du XXe siècle, âge d’or du commerce des oiseaux chanteurs. Aujourd’hui considéré comme un envahisseur, il est insulté, persécuté et même tué. Au travers de cette histoire d’un oiseau, Anaïs Lopez aborde des thèmes plus vastes – la complexité des relations entre l’Homme et les animaux, les conséquences de l’urbanisation rapide et surtout la position de l’étranger non désiré.

Photographe documentaire, Anaïs Lopez a rencontré le martin pour la première fois à Singapour il y a cinq ans. Fatiguée après un long vol, elle voulait juste dormir. Mais quelques minutes après s’être assoupie, elle est réveillée par un bruit. Un petit oiseau tapait sur sa fenêtre et croassait. Incapable de dormir, elle est allée se promener en ville. Le petit oiseau noir avec de longues pattes jaunes et un regard intelligent l’attendait. Curieuse, elle l’a suivi pendant cinq heures tout autour de Singapour, jusqu’à ce qu’elle le perde de vue.

De retour à l’hôtel, elle ouvre un journal posé sur la table et tombe sur un article intitulé Il y a un nouveau terroriste en ville ! mettant en vedette ce même petit oiseau. Singapour essayait de se débarrasser des martins en utilisant toutes sortes de méthodes : aliments empoisonnés, gaz toxiques, fusillades et même des faucons. Fascinée, elle attrape son ordinateur portable et commence à enquêter sur cet oiseau et découvre qu’il chante avec une voix magnifique. Comment en est-il venu à pousser ce croassement désagréable ? Elle voit là une histoire à conter.

Elle a commencé son enquête à la bibliothèque nationale. Les rudes croassements ne sont survenus que lorsque, devenue indépendante en 1965, Singapour, de ville endormie avec ses plantations d’hévéas, est devenue une métropole animée. Intégrant le bruit ambiant, les oiseaux y ont ajouté un chahut que les gens ne supportaient pas. Une guerre contre l’oiseau a commencé. Elle continue à ce jour. Lors de son enquête, un homme qui extermine ces martins lui a dit « Ces oiseaux sont tout ce que Singapour n’est pas. Ils ne sont pas les bienvenus ici. Ils sont bruyants, indisciplinés, sales et désordonnés ».

The Migrant raconte cette histoire au travers de photographies et de sérigraphies, ainsi que par une bande dessinée. Le livre se termine par un pop-up fait à la main. Un petit livret, en anglais, raconte l’histoire du martin à la façon d’un conte.

 

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...