1 œuvre, 1 minute – Bettina Rheims

La Maison Européenne de la Photographie vous propose une série de podcasts présentant les histoires de photographies issues de sa collection. En écho à l’exposition Samuel Fosso, découvrez des œuvres incontournables de photographes de studio. Cette semaine découvrez Mode refusée III de la photographe française Bettina Rheims.

Bettina Rheims, Mode refusée III, Paris, 1986
Acquis par la MEP en 1988 © Bettina Rheims

Bettina Rheims est née en 1952 à Neuilly-sur-Seine. Elle vit et travaille à Paris.
La photographe a toujours abordé les êtres et les corps avec une liberté totale. À la fin des années 1970, elle rencontre avec un groupe de strip-teaseuses et d’acrobates. Elle les photographie pendant deux ans en studio. Ce projet marque les débuts de sa carrière. Bettina Rheims place les femmes au cœur de son œuvre et interroge le genre, l’androgynie et la sexualité. Avec son appareil, elle capte à la fois « la force et la fragilité, l’agressivité et la tendresse ». Bettina Rheims fait du studio sa spécialité, choisissant avec soin accessoires et situations, jouant en virtuose du désir et du trouble.

Dans cette photographie, Mode refusée III prise en 1986 à Paris, les accessoires de prise de vue comme le fond du studio sont laissés apparents. La modèle, l’air nonchalant, mains dans les poches, veste de tailleur chic ouverte, laisse entrevoir la naissance de sa poitrine. L’éclairage met l’accent sur ce profil boudeur, qui, cigarette à la bouche, se détourne de l’objectif.
En 1986, cette image, peut-être trop avant-gardiste, ne fait pas l’unanimité et se voit refusée par le commanditaire de la photographie.

Retrouvez les séries d’œuvres décryptées issues des collections de la Maison Européenne de la Photographie sur toutes les plateformes d’écoute de podcast.