Maison Européenne de la Photographie


Miyako Ishiuchi, Tsuneko Sasamoto et Toyoko Tokiwa : Trois photographes japonaises dans l’Histoire
avec Pauline Vermare


Les Masterclasses en ligne de la MEP
La photographie au Japon

En attendant de pouvoir inaugurer l’exposition Moriyama-Tomatsu : Tokyo, la MEP lance un nouveau cycle de trois masterclasses en ligne consacré à la photographie au Japon.

Les 21, 30 janvier et 4 février 2021, des personnalités majeures du monde de la photographie donnent à voir le rôle crucial des artistes japonais dans le renouvellement des formes photographiques depuis 1945 jusqu’aux pratiques les plus contemporaines. Le programme mettra notamment en lumière des figures majeures de femmes photographes, à la visibilité pourtant encore confidentielle. Il sera aussi question de l’importance de la photographie aujourd’hui sur la scène culturelle japonaise à travers des événements comme le festival KYOTOGRAPHIE.

Les trois masterclasses sont à suivre en direct sur la plateforme Zoom.
Réservation obligatoire sur notre billetterie en ligne.
Tarif : 10 euros pour 1 masterclasse / 15 euros pour les 3 masterclasses

Jeudi 4 février 2021
« Miyako Ishiuchi, Tsuneko Sasamoto et Toyoko Tokiwa : Trois photographes japonaises dans l’Histoire » avec Pauline Vermare

Comptant parmi les auteures de l’ouvrage manifeste Une Histoire mondiale des femmes photographes récemment publié aux éditions Textuel sous la direction de Luce Lebart et Marie Robert, Pauline Vermare présentera aux participants trois figures majeures de la photographie japonaise.  Elle mettra en lumière le parcours et l’œuvre de Tsuneko Sasamoto, première femme photojournaliste japonaise; de Toyoko Tokiwa, dont l’ouvrage Kiken na Adabana (« Fleur toxique et dangereuse », 1957) est considéré comme l’un des plus importants de sa génération; et de Miyako Ishiuchi, dont les quarante ans de carrière ont été couronnés en 2014 par le prestigieux prix Hasselblad. Ces trois photographes documentaires aux approches et esthétiques singulières ont toutes temoigné avec brillance et détermination des évolutions majeures de la société japonaise d’après-guerre, en exposant notamment les séquelles d’un sexisme endémique et du néo-colonialisme américain. »

Couverture de l’ouvrage Kiken na Abadana de Toyoko Tokiwa (« Fleurs toxiques et dangereuses », 1957)

Pauline Vermare est historienne de la photographie et directrice culturelle de Magnum Photos à New York. Elle était auparavant commissaire d’expositions à l’International Center of Photography (ICP) et au Museum of Modern Art (MoMA). De 2002 à 2009, elle travaillait à la Fondation Henri Cartier-Bresson à Paris. Elle est l’auteure de nombreux articles, entretiens et essais sur la photographie. Elle siège au Conseil d’administration de la Saul Leiter Foundation et du Fonds de Dotation Catherine Leroy.

 

Au programme :  

En live sur la plateforme Zoom, en langue française.

Jeudi 21 janvier 2021 – 18h30 – 20h
La photographie japonaise d’après-guerre : contexte, acteurs et postérité d’une avant-garde artistique, avec le directeur de la MEP, Simon Baker

Samedi 30 janvier 2021 – 11h-12h30
«  KYOTOGRAPHIE, rendez-vous incontournable de la photographie au Japon. », avec Lucille Reyboz et Yusuke Nakanishi Co-Fondateurs et Co-Directeurs de KYOTOGRAPHIE Kyoto International Photography Festival

Jeudi 4 février 2021
« Miyako Ishiuchi, Tsuneko Sasamoto et Toyoko Tokiwa  : Trois photographes japonaises dans l’Histoire » avec l’historienne de la photographie Pauline Vermare.

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...