Alix Cléo Roubaud
photographies

Alix Cléo Roubaud

Quinze minutes la nuit au rythme de la respiration

L'exposition

Image
Alix Cléo Roubaud, Le Baiser, Saint-Félix, 1980 © Alix Cléo Roubaud

Alix Cléo Roubaud (1952-1983) a produit, le temps de sa vie brève et fulgurante, une œuvre dense mêlant littérature, philosophie et photographie. Amie du réalisateur Jean Eustache qui lui consacra un court-métrage, complice et épouse du poète Jacques Roubaud, elle est de ces figures mystérieuses et fascinantes dont on connaît le nom sans avoir pu voir l’œuvre dans son intégralité.

Les récentes donations de Jacques Roubaud à des collections nationales ont permis de découvrir l’ampleur, la puissance et la diversité de sa production photographique.

Réunissant plus de deux cents photographies ainsi que des textes et documents inédits, cette vaste exposition rétrospective entend faire découvrir tous les aspects de sa création : des autoportraits, séquences et paysages aux photographies de pure recherche expérimentale. Elle dévoilera une œuvre autobiographique singulière, qui s’attache tant à l’essence de l’image et à sa théorie, qu’à la matérialité du tirage. La photographie, comme Alix Cléo Roubaud l’écrit dans son journal, est « expression de soi » et « exploration du monde. » En se mettant en scène, en photographiant ses amants et son quotidien, en réinterprétant ses photographies de famille, elle écrit une partition sur le noir et la lumière, l’obscurité et l’éblouissement. Le sommet de son œuvre est certainement sa grande série Si quelque chose noir, qui sera exposée pour la première fois dans son intégralité.

Commissariat : Anne Biroleau, Conservateur général au département des Estampes et de la photographie / Dominique Versavel, Conservateur au département des Estampes et de la photographie / Hélène Giannecchini, Doctorante en histoire de l’art, Lauréate de la Bourse Roederer