Bettina RHEIMS & Serge BRAMLY
I.N.R.I.

La MEP

Bettina RHEIMS & Serge BRAMLY

Après " Chambre close ", en 1992, Bettina Rheims et Serge Bramly ont souhaité travailler à nouveau ensemble sur un projet où leurs deux univers seraient en synergie. Ils voulaient raconter, une vraie histoire en image avec un début et une fin, et très vite le choix de la vie de Jésus s'est imposé à eux, parce que c'est une des histoires mères de notre culture, celle qui a suscité le plus grand nombre d'images dans l'art occidental.

L'exposition

Image

Le travail de Bettina RHEIMS et de Serge BRAMLY est la mise en représentation au moyen de 85 photographies de grands formats et de légendes réécrites, de la vie du Christ depuis l’Annonce faite à Marie jusqu’à la Résurrection.
Ce récit en images qui va chronologiquement de la naissance jusqu’à la mort de Jésus suit l’enchaînement des salles de la Maison Européenne de la Photographie sur trois niveaux d’exposition.
L’édition d’un catalogue a précédé cette présentation et contient l’ensemble des 128 photos réalisées – ainsi que le texte de Serge Bramly en sept chapitres.

Après ” Chambre close “, en 1992, Bettina Rheims et Serge Bramly ont souhaité travailler à nouveau ensemble sur un projet où leurs deux univers seraient en synergie. Ils voulaient raconter, une vraie histoire en image avec un début et une fin, et très vite le choix de la vie de Jésus s’est imposé à eux, parce que c’est une des histoires mères de notre culture, celle qui a suscité le plus grand nombre d’images dans l’art occidental.

La photographie était-elle capable à son tour de suivre en entier, comme un cycle de vitraux ou de fresques, le récit biblique ? Pouvait-on adapter ce récit à notre époque sans le dénaturer, de la même manière que les artistes de la Renaissance le transposaient dans la leur, lui ” donnant volontiers pour décor un faubourg de Florence ” ? Etait-il possible enfin de représenter le sacré, sujet sur lequel notre siècle s’est très peu penché, au moyen de ” fictions photographiques ” ?

Bettina Rheims et Serge Bramly ont commencé par arpenter les musées, les églises, par lire et relire les Evangiles et l’abondante littérature qui en découle, par interroger des théologiens, des prêtres… De ce premier travail est sorti un découpage : une fiche par scène, avec des indications sur le symbolisme à respecter, sur le sens des personnages, sur les vêtements ou les accessoires nécessaires.
Certaines de ces scènes avaient déjà été abondamment traitées par la peinture ; d’autres (sur l’enfance de Jésus, notamment), trouvaient plutôt leur source chez les écrivains mystiques du Moyen Age, dans des textes comme ” la légende dorée “.

L’exposition présente 85 images de grand format qui retracent la vie de Jésus depuis la première apparition de l’ange Gabriel jusqu’à l’Ascension finale. Ce sont autant d’icônes modernes, sorte de revisitation de ces mystères qui se donnaient sur le parvis des cathédrales, où l’accent porte d’abord sur le magique et le merveilleux, comme si l’étoile des Rois Mages réapparaissait aujourd’hui dans le ciel pollué de nos villes.


Exposition coproduite par la Délégation aux Arts Plastiques (Ministère de la Culture), la Mission 2000 en France, Cartier, Fuji Film France, et organisée avec la participation de Paris Première.