Carole Monterrain
Les abris des sans-abris

La MEP

Carole Monterrain

Elle a tenté de montrer l'humanité rayonnante de ses modèles, avec toujours une préoccupation picturale: les couleurs vives des vêtements, objets, ustensiles, apportent une contradiction presque joyeuse à l'idée stéréotypée qu'on se fait des S.D.F.

L'exposition

Image

Sculpteur de formation, Carole Monterrain est également photographe. Ses images jouent sur l’ambiguïté d'”installations” mises sur sa route par le hasard, accumulations diverses et confrontations insolites. Dans ces travaux, elle tente de restituer un choc visuel et son intervention est volontairement réduite à l’observation sans mise en scène. … Elle a tenté de montrer l’humanité rayonnante de ses modèles, avec toujours une préoccupation picturale: les couleurs vives des vêtements, objets, ustensiles, apportent une contradiction presque joyeuse à l’idée stéréotypée qu’on se fait des S.D.F. Elle a prolongé ce travail en photographiant les abris que les personnes vivant dans la rue se construisent, cabanes précaires, matelas, couvertures, cartons, dont l’agencement évoque un confort fragile dans un milieu hostile. Ces “accumulations” renouent avec ses premiers travaux photographiques, tout en intégrant une dimension sociale.