Maison Européenne de la Photographie

Cycle du samediVIDÉOS DE PIERRE REIMER
& AUTOUR DE… L’AMAZONIE.


Dans le cadre des expositions de Pierre Reimer, John Edward Heaton et Caio Reisewitz, l’auditorium de la Maison Européenne de la Photographie présente tous les samedis une sélection de films faisant écho au travail des photographes exposés. Vous découvrirez ainsi les films réalisés par Pierre Reimer, véritables prolongements de sa pratique photographique, et une série de films autour de l’Amérique du Sud, chère à Caio Reisewitz et John Edward Heaton.

LES HORAIRES

15h00 : Les films de Pierre Reimer
16h15 : L’Amazonie, le Brésil et l’urbanisation.

LA PROGRAMMATION

Les films de Pierre Reimer

L’univers visuel de Pierre Reimer est d’une grande cohérence tout en étant parfois hétéroclite formellement.
Les samedis à 15h, nous vous proposons une présentation de ses films, d’abord avec Mi Casa su Casa suivi de Modell, puis avec ses films plus courts, présentés en alternance suivant les semaines : Hij, Animation, Kart, Travelling, Spot, Montée, Descente
Chacun de ces « objets filmiques » à mi-chemin entre le cinéma expérimental et la vidéo d’artiste, explore un concept, une règle du jeu, file une métaphore visuelle durant quelques minutes.
Comme le relève Pierre Eugène, Pierre Reimer a « l’élégance rusée de ne jamais appuyer un sens, d’esquiver les prétentions auteuristes comme les messages. »
C’est un à jeu de piste qu’il nous convie, parfois sonore quand il s’agit de la musique du compositeur Mark André qui fait corps aux projets Modell et Hij.

L’Amazonie, le Brésil et l’urbanisation

En regard du travail de Caio Reisewitz et de John Heaton, ce cycle de la vidéothèque vous propose les samedis à partir de 16h15 une découverte de l’univers Amazonien, et des mutations accélérées provoquées par l’urbanisme, notamment au Brésil.
Dernier refuge d’une forêt originelle et d’un « état de nature » réel et imaginaire, l’Amazonie traverse de nombreux pays, représentant le dernier poumon naturel de la planète.
Une nature qui, au Brésil particulièrement, est à la fois vécue comme une force nourricière respectée, comme un défi, notamment pour les architectes, et comme un patrimoine menacé.
Les films présentés donnent un petit aperçu de ces problématiques. Chez le photographe colombien Juan Pablo Gutiérrez, et son engagement dans la défense de la dernière tribu nomade de la forêt colombienne, chez le Brésilien Luiz Braga, imprégné de la culture populaire du Pará, et enfin chez Sebastiao Salgado filmé par Wim Wenders dans Le sel de la terre.
Ce sera aussi chaque samedi l’occasion de redécouvrir le film de Joaquim Pedro de Andrade : Brasilia : contradictions d’une ville nouvelle.

  • Reimer - HIJ

  • Reimer - Modell

  • Reimer - travelling fantaisie

  • exodes

  • exodes2

  • exodes3

  • brasilia-contradicoes-de-uma-cidade-nova-1

  • Derniere tribu Nukak Maku

  • Lugares do Afeto Luiz Braga

LES FILMS

Les films de Pierre Reimer

15h : Mi Casa su Casa 9 minutes
Réalisation : Pierre Reimer, 1997
Un envahissant débordement de ballons roses sature l’espace d’un appartement. La camera, à mesure qu’elle s’en approche, les fait disparaître un à un…

15h10 : Modell, 40 minutes
Réalisation : Pierre Reimer 2006
« Modell » est un film expérimental conçu pour la pièce musicale éponyme du compositeur Mark André. L’enregistrement public de la création parisienne s’y retrouve in extenso.
« Une saturation de signes magnifiques, baignant dans leur absence d’explication : avec Modell, filmé à Prague, Reimer aurait pu faire sienne cette phrase de Manoel de Oliveira sur le cinéma. Il déploie une aire de jeu, remplie de jouets en plastiques creusés, démembrés, classifiés, découpés en mesures, étudiés sous tous les angles en une immense vague totalisante, mais codés dans une logique inhumaine ― sorte d’alphabet visuel d’avant le langage, à la fois primitif et démesurément complexe. » Pierre Eugène

Films de Pierre Reimer en alternance à 15h50 :

Les samedis 19 septembre, 10 et 31 octobre :

15h50 : Hij – 24 minutes
Réalisation : Pierre Reimer
« HIJ (le titre choisi par Mark André, pour « Hilfe Jesus », soit « Jésus viens moi en aide ») s’apparente à un petit road movie de 26 minutes, la caméra placée dans une voiture tapissée de carton bleu (du tableau de bord aux rétroviseurs). La voiture semble se conduire seule, et, autonome, observe un paysage désertique où toute humanité a disparu au profit d’objets, statues dans une atmosphère d’une inquiétante étrangeté. » Pierre Eugène

Les samedis 26 septembre, 17 octobre et 7 novembre :

15h50 : Spot I, II, III – 16 minutes – Réalisation Pierre Reimer
16h06 : Montée – 5 minutes – Réalisation Pierre Reimer
16h11 : Descente – 6 minutes – Réalisation Pierre Reimer

Les samedis 3 et 24 octobre
15h50 : Travelling fantaisie – 17 minutes – Réalisation Pierre Reimer
16h07 : Kart 7 minutes – Réalisation Pierre Reimer
16h14 : Poursuite – 3 minutes – Réalisation Pierre Reimer

 

L’Amazonie, le Brésil et l’urbanisation

16h15 : La dernière tribu nomade de la Colombie, 7 minutes
Réalisation : Juan Pablo Gutiérrez, 2011
L’engagement personnel du photographe colombien Juan Pablo Gutiérrez dans la défense de la tribu des Nukak Maku va bien au delà d’une seule démarche photographique; c’est une mise en garde.

16h22 : Exodes : Amazonie, 3 minutes
Réalisation : Alain Taïeb, 2000
Pour Sebastiao Salgado, les civilisations indiennes sont la racine vivante de l’histoire de l’humanité.
Nous voyons ici de nombreuses images du photographe brésilien, notamment de la très importante tribu Yanomami d’Amérique du Sud, alors que la voix de Sebastiao Salgado dresse un sombre constat du devenir de ces peuples.

16h25 : Brasilia : contradictions d’une ville nouvelle, 21 minutes
Réalisation : Joaquim Pedro de Andrade, 1967
« Sept ans après son inauguration, Joaquim Pedro de Andrade examine l’échec de la ville de Brasilia en un court-métrage éblouissant et radical. Dessinée par Lucio Costa et Oscar Niemeyer, érigée en quatre ans sur le vaste plateau situé au cœur du pays, loin des grandes villes de la côte, la capitale sortie de terre se voulait le symbole de la modernisation et des transformations sociales du Brésil. Mais l’utopie n’a pas tenu ses promesses. » Sylvain Maestraggi

16h45 : Exodes : São Paulo, 3 minutes
Réalisation : Alain Taïeb, 2000
La face cachée du développement fulgurant de cette grande cité Brésilienne, commentée par Sebastiao Salgado.

16h50 : Lugares de Afeto, (Territoires intimes), 70 minutes
Réalisation :Jorane Castro, 2008
L’oeuvre photographique de Luiz Braga est une recherche incessante d’un langage traduisant l’imaginaire profond de la vie amazonienne. Il fait état de la réalité contemporaine, sans se laisser aller à l’exotisme, faisant le portrait subtilement sensuel des lieux. Territoires Intimes suit sa démarche créative, dévoile la construction de son regard, retrouve ses modèles à l’heure du crépuscule qu’il affectionne tant, reconstitue son univers, sa lumière.

18h00 : Le sel de la terre, 105 minutes
Réalisation : Wim Wenders et Juliano Ribeiro Salgado, 2014
Depuis quarante ans, le photographe Sebastião Salgado parcourt les continents sur les traces d’une humanité en pleine mutation. Alors qu’il a témoigné des événements majeurs qui ont marqué notre histoire récente : conflits internationaux, famine, exode… Il se lance à présent à la découverte de territoires vierges aux paysages grandioses, à la rencontre d’une faune et d’une flore sauvages dans un gigantesque projet photographique, hommage à la beauté de la planète.
Sa vie et son travail nous sont révélés par les regards croisés de son fils, Juliano, qui l’a accompagné dans ses derniers périples et de Wim Wenders, lui-même photographe.

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...