Ernestine Ruben et Mi Jong Lee
Images au corps

La MEP

Ernestine Ruben et Mi Jong Lee

Les deux artistes présentent un travail commun inédit où l'usage traditionnel des images est détourné au profit du vêtement. Comme une évidence, les photographies se révèlent sur nouveau support vivant et sensuel, le tissu.

L'exposition

Image
Air, 2010 © Ernestine Ruben / Mi Jong Lee

Articulant son travail autour des relations qu’entretient la photographie avec d’autres formes d’expression artistique, Ernestine Ruben s’est associée à Mi Jong Lee, créatrice de mode américaine. Les deux artistes présentent un travail commun inédit où l’usage traditionnel des images est détourné au profit du vêtement. Comme une évidence, les photographies se révèlent sur nouveau support vivant et sensuel, le tissu.

Les images en deux dimensions deviennent tridimensionnelles, dans une série de six robes aux lignes souples et fluides intitulées Air, Water (l’Eau), Moss (la Mousse), Fire (le Feu), Upside Down Body (le Corps à l’Envers) et Black Swirl (le Tourbillon Noir). S’inspirant de la force des énergies naturelles et humaines, les motifs photographiques sont imprimés numériquement sur des matières uniques, créées spécifiquement pour cette collaboration.

Alors que les relations entre mode et photographie sont souvent de l’ordre de la commande et de l’illustration, le dialogue entrepris ici entre Ernestine Ruben et Mi Jong Lee est source de nouvelles expérimentations visuelles et sensorielles. Libérée des contraintes du mur, la photographie emprunte le souffle de la vie en habillant les corps.

Air (l’Air) Cette robe vaporeuse, doublée en organza de soie, explore la notion de transparence, de lumière et d’ombre, grâce à la juxtaposition d’un corset noir opaque et d’une ample jupe blanche. Des fils scintillants, insérés dans le tissu de la jupe, accentuent les reflets de lumière pour créer des effets célestes et aériens.

Water (l’Eau) Noire, bleue et grise, cette robe de sirène, fabriquée en satine de soie, est conçue comme une cascade de tissu sinueux, drapée sur le corps. Une simple rayure de soie guide l’oeil sur le bas de la jupe en queue-de-poisson.

Moss (la Mousse) Faite de trois couches de crêpe de soie, cette robe longue est accompagnée d’un manteau serré contre le corps tel un cocon vert et épais dont la douceur évoque la mousse végétale.

Fire (le Feu) Cette robe satinée représente le feu intérieur. Le manteau ample est doublé d’un tissu imprimé rouge vif et orange. Elle évoque une flamme cachée puis subitement libérée.

Upside Down Body (le Corps à l’Envers) En satine de soie noire, cette robe s’apparente à l’image inversée d’une femme nue. Avec son dessin sensuel, elle met en valeur l’harmonie et la beauté du corps humain.

Black Swirl (le Tourbillon Noir) En soie texturée et en lin, cette création est presque théâtrale et dégage une puissance palpable. La robe agit sur le corps comme un maelström d’énergie sans fin.