• Le Théâtre Carignano, Turin, 2009 © Gabriele Basilico
  • Le Théâtre Carignano, Turin, 2009 © Gabriele Basilico
  • Le Théâtre Carignano, Turin, 2009 © Gabriele Basilico
  • Le Théâtre Carignano, Turin, 2009 © Gabriele Basilico

Maison Européenne de la Photographie

Gabriele BasilicoLe théatre Carignano de Turin


Chef-d’œuvre historique de la ville de Turin, le théâtre Carignano a fait l’objet d’une rénovation audacieuse, plus fonctionnelle et plus conforme aux exigences de la modernité. Transformation technologique que Gabriele Basilico a scrupuleusement enregistrée et restituée en réponse à la commande d’Adèle Re Rebaudengo pour Agarttha Arte.

Chef-d’œuvre historique de la ville de Turin, le théâtre Carignano a fait l’objet d’une rénovation audacieuse, plus fonctionnelle et plus conforme aux exigences de la modernité. Transformation technologique que Gabriele Basilico a scrupuleusement enregistrée et restituée en réponse à la commande d’Adèle Re Rebaudengo pour Agarttha Arte.

Architecte de formation, célèbre pour ses recherches sur les villes et sur le paysage industriel, Gabriele Basilico a réalisé, de 2007 à janvier 2009, une vaste campagne de prises de vues en noir et blanc, utilisant, comme à son habitude, une chambre 10×12.

L’exploration du chantier du théâtre Carignano est conçue comme un voyage intérieur, le regard pénètre au cœur d’un système d’échafaudages et de passerelles qui sature l’espace au point de le rendre invisible et indéchiffrable. Le photographe témoigne de cette stratification de visions évoluant au fil des différentes étapes de la restauration et propose ainsi une nouvelle « géographie » de ce lieu fascinant. Son travail consiste dès lors à reconstruire, là où c’est possible, de nouvelles perspectives nées du chaos et du désordre, à dégager de nouvelles lignes de fuite, à retrouver enfin un centre de gravité et un équilibre.

Il convient de regarder ces images comme le résultat d’une endoscopie, comme la sublime mise à jour de ce qui désormais est caché et que le spectateur ne verra plus jamais: l’envers de la scénographie d’un des plus beaux théâtres d’Italie que les ors et les lustres font aujourd’hui briller à nouveau de tous ses feux.

Cette exposition s’inscrit dans le projet «Piémont. Une définition», il ne s’agit pas seulement de constituer des archives mais de créer un patrimoine. Celui-ci prend corps de commande en commande, de photographe en photographe, d’exposition en exposition. Patrimoine d’échanges entre les artistes et les institutions étrangères, mais aussi et surtout, patrimoine artistique qui, au fil du temps, témoigne de l’activité culturelle et créative de la Région et du pays.

Le projet «Piémont. Une définition», dont Adele Re Rebaudengo est commissaire, sollicite chaque année un artiste afin de produire, sous forme de carte blanche, un travail artistique. Après Alain Fleisher en 2006, William Klein en 2007, c’est Gabriele Basilico qui a été choisi en 2008 pour illustrer cette initiative.

L’exposition est réalisée avec le soutien de la Région Piémont, Fondation CRT, Compagnia di San Paolo, UniCredit Group, Pba S.pA. et Bentley S.o.A S.p.A. 

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...