• © BoSTUDIO. Photo by Ma Xiaochun
  • © BoSTUDIO. Photo by Ma Xiaochun
  • © BoSTUDIO. Photo by Ma Xiaochun
  • © BoSTUDIO. Photo by Ma Xiaochun
  • © BoSTUDIO. Photo by Ma Xiaochun
  • © BoSTUDIO. Photo by Ma Xiaochun
  • © BoSTUDIO. Photo by Ma Xiaochun

Maison Européenne de la Photographie

Gao Bo高波 | 谨献
Les offrandes


Artiste né en 1964 dans la province du Sichuan en Chine, Gao Bo vit et travaille à Pékin. Depuis plus de trente ans, Gao Bo modèle son oeuvre, aux frontières de la photographie, de l’installation et de la performance.

Il découvre sa vocation après un premier voyage au Tibet en 1985, où il réalise une série de portraits d’un classicisme et d’une maîtrise saisissants. Intrigué par cet ailleurs, confronté à une altérité dans laquelle il décèle instantanément une profonde familiarité, Gao Bo retourne plusieurs fois au Tibet au cours des années 1980 et 1990. Il immortalise les rites millénaires des moines bouddhistes, la vie quotidienne d’un peuple empreint de spiritualité, dans ce paysage minéral et grandiose, entre ciel et terre. Très vite, nourri autant des préceptes de Marcel Duchamp que de la pensée de Lao Tseu, Gao Bo ressent les limites de sa pratique photographique et entame un processus de questionnement et de réinvention autour de son travail. Utilisant le matériel photographique produit au cours de ses premiers voyages au Tibet, il reprend ses tirages et les recouvre d’encre, de peinture et de son propre sang.

Au fil des années, les interventions de l’artiste sur les photographies se font de plus en plus extrêmes et flirtent avec la performance, allant jusqu’à recouvrir de peinture noire des tirages monumentaux, ou à brûler entièrement une série de portraits de condamnés à mort pour en récolter les cendres. Gao Bo n’a de cesse de repousser les limites du medium photographique, questionnant la disparition, la trace et le renouveau possible à travers un processus créatif aux frontières de la destruction. La Maison Européenne de la Photographie consacre une grande rétrospective du travail de Gao Bo, des premières photographies tibétaines aux installations les plus récentes, la plupart présentées pour la première fois en Europe. Cette exposition met en lumière les thèmes chers à l’artiste et s’attache à révéler les spécificités de sa démarche, mêlant cheminement conceptuel et recherche plastique.

 

Commissaires d’exposition

François Tamisier, Na Risong et Jean-Luc Monterosso

 

Soutiens

Avec le soutien du Groupe Artron, du Chengdu International Photography Center (CIPC), de l’Ambassade de France en Chine, de La Maison de la Chine et de Shang Xia

Logo-Ambassade-de-Chinelogo_artroncipc-logo

logo-Maison-de-la-Chine ShangXia-Logo

 

Édition

Un catalogue, édité par Artron, accompagne l’exposition

 

EN PARTENARIAT MEDIA AVEC

CDA_NOIRsansFONDfrance-culture

logo_polkalogo_telerama

 

 

En parallèle de la rétrospective à la MEP, le travail de Gao Bo sera à l’honneur à La Maison de la Chine dans l’exposition «  Offrandes au peuple du Tibet », du 6 février au 8 avril 2017.

 

 

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...