Guillaume de Sardes
Fragments d’une histoire d’amour

La MEP

Guillaume de Sardes

Cette exposition présente différents instants d’une histoire d’amour, dont l’un semble marquer un début et l’autre une fin, et dont chacun fait l’objet d’une légende qui tente de renseigner sur la nature profondément illusoire de ce qui est, à tel moment d’une histoire, la seule réalité possible.

L'exposition

Image
Guillaume de Sardes, Fragments d’un histoire d’amour, I , 2015
© Guillaume de Sardes

L’histoire présentée s‘inscrit dans des lieux, dans une géographie à la fois singulière et subjective, de Rome à Lille ou Marseille, Barcelone et Berlin. Car, autant que la forme d’un corps, la passion amoureuse retient celle des lieux auxquels il était associé et dans lesquels il s’est imprimé, laissant une trace définitive dans la cire de la mémoire.

Figeant une suite d’instants, la photographie, instrument du discontinu, agit sur le mode même de la mémoire qui ne garde plus, après la rupture, qu’une poignée d’images, de moments, de temps, forts ou non, qui nous restent inexplicablement présents à l’esprit parce que s’est joué alors quelque chose dont nous ne pouvions être véritablement conscients.

____________________

Commissaire d’exposition

Jean-Luc Soret

Édition

Un livre, publié aux Éditions Hermann, accompagne l’exposition.