Irving Penn à Kyotographie

Hors les murs // Kyoto

Irving Penn à Kyotographie

La MEP est fière de présenter les chefs-d’oeuvres d’Irving Penn issus de ses collections, dans le cadre du festival KYOTOGRAPHIE, du 9 avril au 8 mai 2022. L’exposition rétrospective Irving Penn: Works 1939–2007. Masterpieces from the MEP Collection rassemble 80 tirages du grand maître de la photographie et retrace ainsi les moments emblématiques de sa carrière.


  • Irving Penn, Picasso (1 of 6), Cannes, 1957
    Collection MEP © The Irving Penn Foundation

  • Irving Penn, Christian Dior, New York, 1947
    Collection MEP © The Irving Penn Foundation

  • Irving Penn, Saul Steinberg in Nose Mask, New York, 1966
    Collection MEP © Condé Nast

  • Irving Penn, Balenciaga Mantle Coat (Lisa Fonssagrives-Penn), Paris, 1950
    Collection MEP © Condé Nast

« Une bonne photographie est celle qui communique un fait, touche le cœur du spectateur et le transforme. En un mot, c’est une photographie efficace. »

Irving Penn

L'exposition

La MEP possède l’une des collections publiques les plus importantes en Europe consacrées aux œuvres du photographe américain Irving Penn (1917-2009). Cet ensemble unique est le résultat d’une relation étroite entre la MEP et l’artiste tout d’abord, puis d’une précieuse collaboration avec la Fondation Irving Penn, dirigée par le fils de l’artiste, Tom Penn. Aujourd’hui, la MEP détient plus de 100 œuvres d’époque qui couvrent l’ensemble de la vie professionnelle de Penn, parmi lesquelles certaines de ses images les plus célèbres et les plus emblématiques.

Cette exposition, spécialement conçue par la MEP, offre au public japonais un aperçu de la richesse et de la diversité des images de Penn, mais aussi de son incroyable talent en matière de tirage photographique. Les tirages de Penn, réalisées au gélatino-argentique, au platine-palladium et en couleur, sont parmi les plus remarquables de l’histoire de la photographie. L’exposition présente la diversité des genres photographiques explorés par l’artiste : travaux documentaires issus de ses voyages, portraits de célébrités, photographies de modes, nus et natures mortes.

Depuis ses premiers travaux documentaires dans l’Amérique de la fin des années 1930 et pendant la Seconde Guerre mondiale, jusqu’à ses dernières natures mortes, Irving Penn s’est toujours efforcé de produire des photographies de la plus haute qualité. Ses photographies d’art tout comme ses travaux de commande sont obtenus d’après un processus créatif d’une grande sophistication et d’une technicité infaillible. Ses œuvres, aux sujets parfois modestes tels que mégots et chewing-gum écrasés, mettent en valeur la beauté de ce qui est photographié.

____________________

L’exposition est organisée en partenariat avec le festival KYOTOGRAPHIE, avec l’aide précieuse de la Fondation Irving Penn et le soutien de DIOR.

L'artiste

Irving Penn est né en 1917 à Plainfield, dans le New Jersey. Il apprend la photographie auprès d’Alexey Brodovitch dont il devient l’assistant et travaille avec lui pour le magazine Harper’s Bazaar. Engagé par Alexander Liberman, à Vogue, il signe sa première couverture en 1943, qui marque le début d’une collaboration de plus de 60 ans avec le titre.
Travaillant essentiellement en studio, Irving Penn s’attache dans ses œuvres à recréer un décor épuré, y compris lors de ses séjours en Europe et de ses voyages à travers le monde (Nouvelle-Guinée, Maroc, Pérou…).
Au début des années 70, s’éloignant de ses projets pour la presse, Penn effectue des recherches plus personnelles et réalise des natures mortes de mégots de cigarettes ou de déchets urbains qu’il sublime dans de somptueux tirages au platine palladium.
Il décède à New York en 2009.

KYOTOGRAPHIE

Le festival international de photographie KYOTOGRAPHIE célèbre son dixième anniversaire sur le thème “ONE”.

‘One is Ten’, ce dicton bouddhiste exprime l’idée que ce qui est unique devient immédiatement une incarnation du tout, et ne se positionne avec les autres qu’à travers cette attitude englobante. Un représente l’individu et Dix est le nombre de l’intégralité, représentant le tout.
En 2022, avec sa 10e édition, KYOTOGRAPHIE souhaite célébrer l’existence unique de chaque personne et notre diversité collective.

Le festival international de la photographie KYOTOGRAPHIE se tient chaque année pendant quatre semaines. Les expositions sont réparties dans toute la ville, mises en scène de manière créative dans divers lieux traditionnels et contemporains. Le festival rassemble des personnes de tous âges, de toutes cultures et de tous horizons. Désormais reconnu comme l’un des principaux événements de photographie au monde, KYOTOGRAPHIE a attiré quelque 1 000 000 de visiteurs du Japon et de l’étranger depuis sa création en 2013.