Maison Européenne de la Photographie

La Mission héliographiqueCinq photographes parcourent la France de 1851


La Mission héliographique fut la première commande d'État passée à des photographes en 1851, elle est considérée comme un événement majeur de l'histoire de la photographie. Baldus, Bayard, Le Secq, Le Gray et Mestral furent désignés pour cette campagne, parmi les meilleurs photographes de l'époque. Ils ont accompli un long périple au cours de l'été 1851 pour photographier, à la demande de la commission des Monuments historiques, des bâtiments avant restauration.

La Mission héliographique fut la première commande d’État passée à des photographes en 1851, elle est considérée comme un événement majeur de l’histoire de la photographie.

Baldus, Bayard, Le Secq, Le Gray et Mestral furent désignés pour cette campagne, parmi les meilleurs photographes de l’époque.
Ils ont accompli un long périple au cours de l’été 1851 pour photographier, à la demande de la commission des Monuments historiques, des bâtiments avant restauration.

Baldus traverse la Bourgogne et se rend jusqu’en Provence. Soucieux d’enregistrer une vue d’ensemble de chaque édifice, il met au point un système sophistiqué d’assemblages de négatifs. Dans des panoramas de plus en plus complexes, il saisit les bâtiments de façon large pour en traduire la monumentalité.

Le Secq se rend dans le Nord et l’Est de la France. Imprégné d’une vision romantique de l’architecture médiévale, il s’attache en priorité aux ensembles décoratifs pour en saisir les motifs et les contours.

Le Gray et Mestral, qui ont voyagé ensemble, ont accompli un immense périple au cours duquel ils réalisent plus de six cents prises de vues. Ils prennent une grande liberté par rapport à la commande, privilégiant avant tout la composition de leurs images.

Bayard qui s’est rendu en Normandie a effectué le parcours le plus court. Il n’a rien remis à l’administration. Une poignée de photographies peut cependant être rattachée à ce voyage.

Cette commande, première reconnaissance officielle de la photographie, a créé une véritable émulation tout en favorisant le développement du procédé en France.
Pourtant les images sélectionnées par l’administration n’ont jamais été publiées. Elles sont restées inconnues jusqu’à la publication d’une centaine de négatifs par Philippe Néagu, en 1980.
La découverte récente de plus de 180 épreuves originales, conservées en majorité dans les collections publiques permet de découvrir l’ampleur et la spécificité de cette production d’images uniques.

L’exposition organisée en collaboration avec la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine permet de présenter pour la première fois une sélection d’épreuves et de négatifs originaux issus de cette première commande publique de l’histoire de la photographie.
Les œuvres de Baldus, Bayard, Le Gray, Le Secq, Mestral proviennent en majorité des fonds de la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine mais également de collections publiques (musée d’Orsay, bibliothèque des Arts décoratifs, manufacture nationale de Sèvres, Médiathèque Jean Lévy, Lille) et privées.

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...