La photographie à coeur ouvert 1850-2015

La photographie à coeur ouvert 1850-2015

Photographies de tout, photographies de rien, la photographie en soi

L'exposition

Image

Explorer la photographie à la recherche d’un diagnostic identitaire : nature, origine, état, facultés, propriétés, fonctions, attributs et finalités sans trop savoir s’il s’agit d’un corps sain ou malade, encore au stade d’une présomptueuse jeunesse ou déjà épuisé et atteint par la limite d’âge. Cette chirurgie invasive progressera aussi bien selon des axes directs déjà fléchés que des voies transversales, détournées, allusives, plus déroutantes. Une fois défini le champ opératoire, il s’agira d’inciser, d’écarter peau, derme, couches musculaires, fibreuses, spongieuses et autant de membranes plus ou moins résistantes, pour atteindre l’objet de l’examen, la photographie, et le corpus qui la qualifie et la manifeste, afin de les scruter de très près.

Dans la matérialisation des images, elle s’affirme organe de régulation du flux vital et machine à faire circuler le temps en battant au rythme de la mémoire, de l’histoire, ou de l’imaginaire, tubulure de distribution ou de retenue de la lumière, du noir absolu à l’explosion nucléaire des couleurs, dans leur anticipation elle s’érige en observatoire et centrale énergétique qui provisionnent vigilance, vision sélective, décision, programme, en autant de phases d’intervention et de terrains de manœuvres, en elle s’incarne un système générateur d’espaces, de signes, de formes, producteur de concepts, inventeur de dispositifs d’appréciation, de préhension et de restitution sur tout support sensible, et avant tout elle est le foyer où va s’accoucher la pensée visuelle, ce phénomène psychique à caractère représentatif qui est l’apanage de la photographie.

Autrement dit, avant que ne se déroule cette opération expérimentale dans les salles de la galerie, sont tenus au secret les artistes, pris en otages pour leur exemplarité, tout comme, à titre de pièces à conviction, les œuvres qui seront exposées, seule donnée publiable, le patient qui reposera sur la table d’examen : la photographie, corps ouvert et cœur offert …

Michèle Chomette, 27 juillet 2014

 

Commissariat : Michèle Chomette