Maison Européenne de la Photographie

Les cinq premiers lauréats du Prix Gilles-Dusein1998-2002


Le Prix Gilles-Dusein a comme ambition de récompenser un jeune artiste français ou étranger développant une approche très personnelle dans le domaine de l'image fixe ou animée.

Créé en 1998 par la Fondation NSM Vie en partenariat avec la Maison Européenne de la Photographie, le Prix Gilles-Dusein est dédié à la mémoire de ce galeriste parisien trop tôt disparu (1960-1993). Unanimement reconnu pour son esprit visionnaire et novateur, Gilles Dusein a particulièrement œuvré pour mieux faire connaître la photographie contemporaine en France en présentant à Paris, dans sa galerie Urbi et Orbi, le travail, non conventionnel à l’époque, d’artistes de tous horizons qui, aujourd’hui, figurent devant de la scène internationale comme Nan Goldin, les Becher, Zoe Leonard, ou encore Pierre Molinier, Sylvie Fleury et Raymond Pettibon. Son importante collection privée est aujourd’hui en dépôt au musée d’Art moderne et contemporain (MAMCO) de Genève.

Le Prix Gilles-Dusein a donc comme ambition de récompenser un jeune artiste français ou étranger développant une approche très personnelle dans le domaine de l’image fixe ou animée. L’association des amis de Gilles-Dusein présente ainsi chaque année une sélection ouverte d’artistes émergents à un jury réunissant des personnalités du monde de l’art et des représentants de la Fondation NSM Vie et de la Maison Européenne de la Photographie. Jean-Christian Bourcart, Marc Atlan, Anri Sala, Alice Anderson et Éric Baudart ont été successivement honorés du Prix Gilles Dusein depuis sa création.

Chaque année, le Prix Gilles-Dusein est donc un rendez-vous essentiel dans la politique active de mécénat que poursuivent la banque NSMD et sa filiale assurance NSM Vie (membres du groupe ABN AMRO). Sous l’impulsion de la Fondation NSM Vie, le groupe NSMD s’est ainsi donné comme vocation de soutenir la création contemporaine, notamment au travers d’une importante collection d’entreprise réunissant aujourd’hui près de 700 œuvres photographiques ou vidéographiques autour du thème de la représentation humaine (portraits, autoportraits, mises en scène…). Celle-ci a fait l’objet d’une exposition au Centre national de la photographie à Paris en 2003, et d’une publication aux Éditions du Regard intitulée Best Regards. En parallèle, le groupe NSMD apporte un soutien ponctuel à des plasticiens, à des expositions ou des projets se consacrant aux nouvelles expressions artistiques (aide à la création, à l’édition, prix…). Mais elle engage surtout des partenariats réguliers avec des acteurs majeurs du monde de l’art tels que la Maison Européenne de la Photographie, la Fondation Henri Cartier-Bresson, le Centre national de la photographie, le Printemps de Septembre à Toulouse, le musée d’Art moderne et contemporain de Strasbourg, la Direction des Musées de France et le festival Biarritz-Terre d’images.

À l’occasion de sa sixième édition le Prix Gilles-Dusein a été décerné le vendredi 26 septembre 2003 au siège de la Banque NSMD.
Le jury réunissant des professionnels du monde de l’art comme Christian Bernard, Anne-Marie Charbonneaux, Emmanuel Fessy, Antoine de Galbert, Francis Lacloche, Suzanne Pagé et Patrick Roegiers ainsi que Anne Samson, Déléguée Générale de la Fondation NSM Vie, Jean-Luc Monterosso, Directeur de la Maison Européenne de la Photographie, et les membres de la commission d’acquisition de la Fondation, a sélectionné pour la première fois deux lauréats ex æquo pour le Prix : Judit Kurtàg et Sada Tangara.

Charles-Arthur Boyer 

Jean-Christian Bourcart (lauréat 1998)
Né en 1960 en France, Jean-Christian Bourcart vit et travaille aujourd’hui à New York. Il est le dernier artiste a avoir été exposé en 1993 par Gilles Dusein dans sa galerie parisienne Urbi et Orbi. Son travail de photographie ou de cinéma a été présenté au Centre national de la photographie en 1986, aux Rencontres internationales d’Arles en 1994, au Kunstmuseum de Bonn et àArtist Space à New York en 1999 (commissaire : Nan Goldin). Il a été exposé à Paris par Serge Aboukrat et par la Galerie du Jour-agnès b. Il est représenté à New York par la Galerie Kagan Markos.

Marc Atlan (lauréat 1999)
Né en 1967 à Paris, Marc Atlan vit et travaille aujourd’hui à Los Angeles. Après avoir obtenu en 1989 son diplôme à l’École supérieure de design industriel de Paris, Marc Atlan débute très rapidement une activité de directeur artistique pour de grandes marques de prêt-à-porter, de cosmétique ou de luxe, telles que Comme des Garçons (depuis 1993), Helmut Lang (depuis 1999) ouYves Saint-Laurent (depuis 2001). Il a également collaboré à des projets d’artistes comme ceux de Massimo Vitali, de Gotscho ou de Fabrice Hybert.

Anri Sala (lauréat 2000)
Né en 1974 en Albanie, Anri Sala vit et travaille entre Paris et Tirana depuis 1996. Après avoir obtenu son diplôme en Albanie il a poursuivi ses études à Paris puis au Fresnoy. Il a participé à la Biennale de Venise en 1999 et en 2001, à l’exposition After the Wall à Stockholm en 1999, à Manifesta 3 à Ljubljana en 2000 et à la Biennale de Berlin en 2001. Avec Jean-Luc Moulène, il a représenté la France à la Biennale de Sao Paulo en 2002. Il est représenté à Paris par la Galerie Chantal Crousel, à Zurich par la Galerie Hauser & Wirth et à Munich par la Galerie Rüdiger Schöttle. Après la Kunsthalle de Vienne en 2003, le musée d’Art moderne de la Ville de Paris lui consacrera une importante exposition début 2004.

Alice Anderson (lauréat 2001)
Née en 1976 en Angleterre, Alice Anderson vit et travaille entre Londres et Paris. Alors qu’elle est encore étudiante à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris (ateliers de Jean-Marc Bustamante et Christian Boltanski), son travail est repéré par la Galerie Yvon Lambert, à Paris, qui l’expose en 2002. Elle poursuit actuellement un post diplôme au Goldsmiths College de Londres. Le Centre Georges Pompidou l’a invitée à produire une œuvre spécifique, Séance, pour l’exposition Jean Cocteau.

Éric Baudart (lauréat 2002)
Né en 1972, Éric Baudart vit et travaille à Paris. Dès qu’il obtient son diplôme de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris en 2002 (atelier Jean-Marc Bustamante), son travail est montré par Serge Aboukrat lors du Parcours Saint-Germain-des-Prés, puis sélectionné par Michel Nuridsany pour sa manifestation annuelle au passage de Retz, Première Vue. Il est représenté aujourd’hui à Paris par la Galerie Chez Valentin, qui lui consacrera une importante exposition personnelle en 2004.

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...