• Etudes de Nu, 1930, Paris © Germaine Krull
  • Frauen des Morgenlandes, 1929, Zürich © Lehnert & Landrock
  • How I Photograph Myself, 1964, New York © Bunny Yeager
  • Nudes, 1991, New York © Lee Friedlander
  • The Incredible Case of the Stack Oʼ Wheats Murders, 1972, New York © Les Krims

Maison Européenne de la Photographie

Livres de nus, une anthologieLa collection d'Alessandro Bertolotti


Débutée il y a plus de trente ans, la collection d'Alessandro Bertolotti permet d'explorer la création photographique depuis les premiers clichés académiques jusqu'aux avant-gardes les plus audacieuses. L'exposition présente les ouvrages de photographes, célèbres ou peu connus, qui ont fait l'histoire de la photographie de nu : Fred Holland Day, Germaine Krull, Sasha Stone, Brassaï, André Kertész, Bill Brandt, Eikoh Hosoe, Pierre Molinier, Les Krims, Nobuyoshi Araki, Robert Mapplethorpe, George Dureau, Joel Peter Witkin, Lee Friedlander …

La photographie a longtemps été diffusée par le livre ou le magazine. La Maison Européenne de la Photographie, fidèle à sa mission de défrichage et de mise en perspective de la photographie contemporaine, s’est fixé comme objectif de présenter régulièrement des expositions où la page imprimée tient une place essentielle. Après l’exposition d’Alexey Brodovitch (1998), Citizen K(2002), ou encore L’Odyssée d’une icône, trois photographies d’André Kertész présentée l’an dernier, en regard de la grande rétrospective du magazine VU, c’est à une réflexion sur les rapports de l’érotisme et de l’image que nous invite Alessandro Bertolotti, à travers une sélection des livres de sa prestigieuse collection.

Débutée il y a plus de trente ans, la collection d’Alessandro Bertolotti permet d’explorer la création photographique depuis les premiers clichés académiques jusqu’aux avant-gardes les plus audacieuses. L’exposition présente les ouvrages de photographes, célèbres ou peu connus, qui ont fait l’histoire de la photographie de nu : Fred Holland Day, Germaine Krull, Sasha Stone, Brassaï, André Kertész, Bill Brandt, Eikoh Hosoe, Pierre Molinier, Les Krims, Nobuyoshi Araki, Robert Mapplethorpe, George Dureau, Joel Peter Witkin, Lee Friedlander …

 » Lorsque j’ai commencé à collectionner les livres de nus, je me suis rendu compte qu’ils m’aidaient à connaître la culture d’un pays, à un moment déterminé de son histoire. Intelligents et inventifs, ils reflètent une société complexe, en perpétuelle évolution ; banals et répétitifs, ils sont le signe d’une société en crise.

Dans les livres photographiques sur le naturisme allemand, le culte quasi religieux du corps au contact avec la nature est manifeste; ceux du pictorialisme entendent affirmer que la photographie est un art à part entière.
Dans la trouble perversité des Sittengeschichte de la République de Weimar, on déchiffre l’effondrement des valeurs, prélude de la catastrophe finale; les livres photographiques surréalistes, à travers une transformation radicale de la morale sexuelle, tentent de créer une société nouvelle pour un homme libre.
Au Japon, suite à la révolution sexuelle des années 1950, les photographes trouvent dans le nu un nouveau langage pour exprimer leur état psychologique et leur mal-être existentiel.
Dans les années 1970, les photographes utilisent le livre pour raconter une histoire, où il est surtout question de sentiments et d’introspection psychologique.

Ces livres de nus sont porteurs de nouvelles identités, marginales ou rebelles, qui parfois choquent et encouragent la révolte. Collectionner ces ouvrages depuis trente ans, c’est pour moi parcourir un chemin que d’autres ont déjà emprunté à la recherche du mystère de l’existence.  »

Alessandro Bertolotti

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...