Martin d’Orgeval
Revoir

La MEP

Martin d’Orgeval

Dans les photographies de Martin d’Orgeval, tout est visible sauf l’essentiel qui reste opaque, caché. Grâce à son envoûtante observation de la réalité, il atteint une forme d’éblouissement suscité à la fois par l'aura de ses photographies et par l’incertitude qui s’installe à mesure qu’on les regarde : Qu’avons-nous devant les yeux ? Est-ce plat, profond ou en relief ? S’agit-il d’une ombre réelle ou seulement imagée ?

L'exposition

Image
© Martin d’Orgeval

En laissant planer le doute, il nous amène à nous rapprocher, à voir et à revoir. Entre matérialité et immatérialité, il fait appel à nos sens dans une expérience de l’espace et du temps, et nous fait regarder avec une rare concentration des éléments simples et universels – l’ombre, la lumière et la couleur, le bois, la pierre ou la poussière. “Revoir parle de notre désir de toucher, notre désir de croire.” dit Martin d’Orgeval. L’exposition rassemble les deux séries les plus récentes de l’artiste, ainsi que les photographies des séries précédentes qui les annoncent – et qui l’ont conduit à travers ses recherches à élaborer un langage indépendant.

 

Commissaire d’exposition

Domitille Azzi

 

Avec le soutien de

atelier choicadre-en-seine-logologo-Cyclope_rvbGriffin-Editions[4]

 

Edition

Un catalogue, publié aux Éditions 213, accompagne l’exposition.