Olivier Mirguet
Rondes

La MEP

Olivier Mirguet

J'ai réalisé cette série de photos entre 2002 et 2004. Entre mes deux flashs d'information à Fip, je prends mon appareil et j'erre dans les couloirs de cette maison paradoxale.

L'exposition

Image

OM01b

La Maison de Radio France à Paris est un lieu du pouvoir. Celui de l’information.
Le bâtiment, dessiné par Henri Bernard, a été construit en 1963, après la guerre d’Algérie et pendant la Guerre Froide. Il a été conçu comme une forteresse, censé être imprenable en cas d’insurrection. Aujourd’hui, l’architecture de la “Maison Ronde” n’est plus adaptée aux nouvelles formes d’organisation du travail. Espaces confinés, cellules – bureaux, normes incendies obsolètes. Le bâtiment se transforme vite. La tour centrale a été récemment neutralisée et déclarée zone interdite pour être rénové.

J’ai réalisé cette série de photos entre 2002 et 2004. Entre mes deux flashs d’information à Fip, je prends mon appareil et j’erre dans les couloirs de cette maison paradoxale.
Dans ma rédaction, devant mon ordinateur, je suis censé être au contact du monde et relayer les nouvelles de l’AFP. Mais autour de moi, je ne trouve que du vide et de l’absence.

OM02b

OM03b

Un jour, lors de mes rondes photographiques, j’ai trouvé au sous-sol, une photocopie scotchée au mur. Un extrait de livre de Michel Foucault, “Surveiller et Punir”. Le texte parle du panoptisme, ce qui signifie voir sans être vu. Selon Foucault, le bâtiment idéal pour figurer le panoptisme est une construction en forme d’anneau, avec une tour au centre, dans laquelle prend place un surveillant. Celui-ci observe des prisonniers dans les cellules, ou des écoliers apprenant à lire, ou des fous actualisant leur folie. J’ai arraché la feuille du mur et j’ai décidé que Foucault serait mon guide dans la Maison de Radio France.

Olivier Mirguet