Maison Européenne de la Photographie

Festival OPEN VideoArt


Sous le patronage d’Arte, la MEP participe à la première édition du festival OPEN VideoArt, organisé par Vocatif, en écho au phénomène incontournable de ce nouveau medium, véritable extension du champ de la photographie pour de nombreux artistes. C’est l’occasion de faire découvrir au public de la MEP des vidéos présentes dans la collection qu’elle a constituée depuis maintenant près de 10 ans.

Projections de videos d’artistes de la collection de la MEP (Niveau -1)

Julian Opie
Suzanne Walking, 2005. Animation LCD en continu.    
Cet artiste britannique crée des portraits à partir de photographies numérisées. Ensuite, il redessine les contours utilisant de larges traits noirs et réduisant les détails à l’extrême. Dans ses animations, des personnages marchent, sourient ou (comme ici) dansent avec une telle fluidité que les mouvements deviennent hypnotiques.

Roger Moukarzel
Sundust, Tribute to Freedom, 2011. 4’03“
Cet artiste vit et travaille à Beyrouth. Ce film expérimental vient d’un montage d’images photographiques d’un match de football au Yemen. C’est pour l’artiste une métaphore du « printemps arabe » et de la joie qu’il a suscitée.

Rogério Reis
Personne n’appartient à personne, 2010-2014. 6’21“
Au Brésil, la liberté des uns commence là où s’arrête celle des autres. Dans cette œuvre Rogério Reis traite de la question de la propriété de l’image avec humour et sensualité, en recouvrant d’une bande colorée les visages des couples sur les plages de Rio.

Pierrick Sorin
143 positions érotiques, 2000. Théâtre optique.
Pierrick Sorin se met lui-même en scène pour se moquer, sur un mode burlesque, de l’existence humaine et de la création artistique. Ici, un personnage nu prend des poses vaguement érotiques sur un lit avec, pour partenaire, un polochon.

Zhenchen Liu
Shanghaiexpress, 2005. 6’25“
Tournée au 56e étage d’un bâtiment proche du port de Shanghai, cette vidéo vient de l’enregistrement d’une journée entière, projeté en haute vitesse. « Chaque année, je retourne à Shanghai. Je ne la reconnais pas. Elle me semble ne pas vouloir avoir d’histoire. Je n’y vois qu’une fébrile accélération vers la modernité. »

Miller Levy  
Volubile, 2004. 1’10“
« Sur une feuille blanche, une main trace une ligne toute enchevêtrée. Dans une suite vertigineuse de formes, ce gribouillis révèle le lien mystérieux qui se tramait : la présence d’un point de fuite » dit l’artiste.

Chris Quanta
Coup de balai sur l’impressionnisme, 2012. 51“
Réalisateur, scénariste, monteur, monteur son et mixeur de films expérimentaux, Chris Quanta dit : « Il y a autant d’images dans les mots que de mots dans les images, le jeu de mots devient alors, sans mot dire, jeu d’images » .

Cristina Lucas
La Liberté Raisonnée, 2009. 4’50“
Ce court métrage remet en scène le fameux tableau La Liberté guidant le peuple d’Eugène Delacroix (1830), symbole de la République Française et la démocratie. Mais ici, elle bouleverse l’œuvre ; dans le film, la liberté devient une image de femme vulnérable et menacée.

Silvie Defraoui
Bruits de surface, 1995.  23’
Cette artiste suisse est une pionnière de l’art vidéo. Dans cette œuvre, on remplit sans cesse des verres de lait, qui servent d’écran de projection aux images de souvenirs consacrées à son mari, décédé peu de temps auparavant. Aussitôt balayés et brisés, les verres deviennent une métaphore des instants perdus à jamais.

 

Festival organisé sous le patronage d’Arte

Commissariat

Dominique Goutard et Jean-Luc Monterosso

 

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...