Patrizia Mussa
La Buona Ventura

La MEP

Patrizia Mussa

Le reportage de Patrizia Mussa constitue le premier volet d'une série intitulée "Étranges Étrangers". Chaque année, en effet, la MEP souhaite demander à un photographe étranger de réaliser un travail photographique sur sa communauté à Paris.

L'exposition

Image
SIMONA (c) Patrizia Mussa

La recherche d’un nouveau destin accompagne souvent les émigrants dans leur désir de départ, Ce désir est rarement rationnel, et parfois même sans impérieuse nécessité. De nos jours, en ces temps d’exodes, ce n’est assurément ni la faim, ni la guerre qui ont poussé certains d’entre eux à quitter leur patrie et à s’établir ici, sur cette terre généreuse et amie. D’autres sont au contraire nés à Paris, et c’est en France qu’ils ont grandi et trouvé leurs racines. Mais pour tous, en tout cas, continue, au plus profond d’eux-mêmes, à résonner la musique des origines.

Patrizia Mussa

Le reportage de Patrizia Mussa constitue le premier volet d’une série intitulée “Étranges Étrangers”. Chaque année, en effet, la MEP souhaite demander à un photographe étranger de réaliser un travail photographique sur sa communauté à Paris.
Connue pour ses travaux sur l’architecture et les paysages, Patrizia Mussa publie plusieurs ouvrages et signe des campagnes internationales dans les magazines les plus renommés, tant en Europe qu’aux États-Unis. Elle collabore également avec d’importantes institutions pour la photographie et l’art contemporain. Elle est invitée à participer à plusieurs festivals et biennales photographiques (Exposition “Tailles Fortes” à la Photo-biennale de Moscou en 2004 / Exposition “Rénovation” au Festival Transphotographiques de Lille en 2004 / Exposition “Encore” au Festival de la Mode et de la Photographie de Moscou en 2005).

Exposition réalisée avec le soutien d’Alcatel.