Salon du Panthéon

Philippe GuionieSwimming in the Black Sea


En Turquie, les points cardinaux sont désignés par des couleurs : Ak, le blanc pour le Sud, Kara, le noir pour le Nord. Ainsi, la mer Méditerranée, mer blanche, se mue en mer Noire au niveau du détroit du Bosphore. Et c’est précisément ce lieu que Philippe Guionie choisit comme point de départ pour Swimming in the Black Sea.

Réalisée entre 2004 et 2012, cette série s’inspire de Kéraban-le-Têtu, un roman de Jules Verne racontant les tribulations d’un riche négociant turc, Kéraban, qui refuse d’acquitter une taxe imposée inopinément par le sultan pour la traversée du Bosphore, et décide de rejoindre Constantinople en faisant le tour de la mer Noire.

Le photographe se détache progressivement de ce récit pour constituer un poème visuel subjectif, aux couleurs acidulées. De la Méditerranée voisine, percent la douceur de vivre et les accents du Sud, mais cette « errance autour d’une mer que l’on ne voit pas » est si subtile, qu’elle convoque aussi bien l’histoire avec un grand H, que l’actualité brûlante de ces derniers mois.

Pièces uniques et délicates, ces Polaroids invitent au voyage.

Commissariat : Adélie de Ipanéma

A l’occasion de cette exposition, un catalogue paraîtra aux éditions Filigranes

Salon du Panthéon

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...