Philippe Perrin
"Haut et court" 1986-2010

La MEP

Philippe Perrin

Who has the fun? Is it always the guy with the gun?

L'exposition

Image
Nice is Nice, 2001, photographie noir et blanc, 180 x120 cm © Philippe Perrin

Subversive, provocante, l’œuvre de Philippe Perrin remet en question notre rapport à l’art. François Villon, le Caravage, Louis Mandrin, Arthur Cravan, Mesrine composent un panthéon sulfureux qui nourrit son inspiration. S’inventant une légende noire et dorée, Philippe Perrin est la figure virevoltante d’un monde où se mêlent fiction et réalité. Flingues, lames de rasoir, menottes, couteaux géants, couronnes d’épines sont autant de sculptures irradiant la galaxie Perrin. La photographie y est traitée sur le même plan que la sculpture, le dessin, la vidéo ou l’installation. Elle est le miroir décalé qui dresse l’autoportrait d’un artiste tour à tour voyou, brigand, boxeur, victime. Loin d’une rétrospective qui, telle une pierre tombale, figerait à jamais une œuvre pleine de vie et de mouvement, cette exposition se veut plutôt une synthèse personnelle. L’exposition retrace l’itinéraire d’un artiste hors normes qui sait danser avec allégresse et humour au-dessus des abîmes et pour lequel “chaque exposition est une petite mort, et chaque œuvre une nouvelle naissance”.