Raymond Depardon
Détours

La MEP

Raymond Depardon

Cette exposition propose un parcours à travers les livres de Raymond Depardon, devenus depuis vingt ans, avec le cinéma, son principal moyen d'expression, et dans lesquels ne cessent de dialoguer sa vie et son œuvre.

L'exposition

Image

Membre de Magnum photos depuis 1979, Raymond Depardon a publié la même année aux Éd. Arfuyen (éditeur de poésie), un petit livre intitulé Notes dans lequel il effectue un périple au Liban et en Afghanistan alors en guerre. Il associe à ses images de courtes légendes où il confie ses doutes, ses émotions, ses réflexions sur sa pratique photographique et ses état d’âmes.

Ce livre marque une rupture dans la pratique du photo journalisme.

Suivront Correspondance New Yorkaise (1981), Le Désert américain (1983), Les fiancées de Saigon (1986) construits sur le même rapport texte-image, jusqu’à La ferme du Garet (1995) où racontant sa jeunesse et le devenir de la ferme de ses parents, il dévoile combien ses racines sont indissociables de son rapport au monde.

Cette exposition propose un parcours à travers les livres de Raymond Depardon, devenus depuis vingt ans, avec le cinéma, son principal moyen d’expression, et dans lesquels ne cessent de dialoguer sa vie et son œuvre.

La dernière partie de l’exposition est consacrée à ses derniers travaux. Intitulée Errance elle présente quatre-vingts photographies inédites résultat d’une quête à travers le monde.

L’auditorium Bernard-Pierre Wolff présente une rétrospective de ses films.

Un livre intitulé Errance est publié par les Éd. du Seuil et un autre livre Détours, (avec une introduction de Jacques Rancière), est publié par les Éd. Paris Audiovisuel – Maison Européenne de la Photographie.