Maison Européenne de la Photographie

Rencontre avec…François le Diascorn


Le jeudi 4 décembre à 18h, François le Diascorn présente à l'auditorium son dernier livre "Only In Paris" paru aux éditions Créaphis en 2014.
Une rencontre avec François le Diascorn permettra au public de dialoguer avec l'auteur.

F.-Le-Diascorn,-Only-in-Paris_Couverture

Only in Paris,
François Le Diascorn

Texte de Francine Deroudille

François Le Diascorn rassemble ici une série de photographies réalisées à Paris entre 1971 et 2014. Il s’agit de « son » Paris, parcouru et saisi pendant plus de quarante ans. On retrouve son style particulier, héritier et rebelle du courant humaniste auquel il a participé dans les années 1970-1980, style fondé sur une exigence du cadre et du jeu entre ombres et lumières.

Style surtout décalé : le ton est souvent insolite, voire humoristique, toujours chimérique. Le livre est aussi bousculé dans sa chronologie, on passe d’une décennie à l’autre sans que l’atmosphère ne change. Dans le panorama de Le Diascorn défilent les lieux et monuments parisiens emblématiques. Mais son pari est finalement gagné : ici figurent l’inattendu, le buissonnier.

Il prend la ville sur le vif jour et nuit et en toutes saisons. Il nous livre un Paris en balade, un Paris amoureux, romantique et mélancolique, un Paris polar, mystérieux et somnambule.

Son précédent livre Only in America (Créaphis, 2010) montre une Amérique avec le même style décalé. L’expression « only in » traduit ce qu’on ressent à la vue des images : « y’a qu’ici qu’on voit ça ! »

Francine Deroudille, fille de Robert Doisneau, elle-même iconographe et membre pendant des années de l’agence Rapho, intervient dans le livre en préface. Elle dit de François Le Diascorn :
Il rapporte de ses périples des images intemporelles, sensibles et mystérieuses, teintées parfois d’un humour qu’il ne revendique pas mais qu’il ne refuse pas non plus à condition qu’il se soit posé là, sur le fil du « par hasard ». […] La forme est essentielle, celle offerte par la scène qu’il accueille dans son objectif, celle aussi de son cadre très précisément défini. La magie au risque de la géométrie.

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...