Richard Ballarian
Escales au fil de la Méditerranée

Richard Ballarian

Argentiques et polaroïds, 1980-2010

L'exposition

Image
Richard Ballarian, Elancement, Andalousie , février 1997 ©Richard Ballarian

1950, Richard Ballarian, américain d’origine arménienne, franchit pour la première fois le détroit de Gibraltar et découvre la Méditerranée. Il la sillonnera durant dix-huit mois, à bord du Hambleton, destroyer de l’US Navy, dans le contexte de la Guerre Froide. Là, il réalise sur commande de l’armée ses premiers reportages photos : envol d’un bombardier, ports militaires, côtes dévastées où les habitants reconstruisent leurs maisons avec une rage désespérée.

Destruction et reconstruction vont marquer l’esprit du photographe et forger son langage. Trente ans plus tard, Richard Ballarian retourne à de nombreuses reprises dans cette région. Ports, golfes, villages l’inspirent. Il découvre les ruines antiques, mais aussi la végétation, les palmiers luxuriants, le fouillis des jardins aux multiples essences.

Escales au fil de la Méditerranée, nous offre un voyage au cœur de l’Histoire, de la diversité des cultures qui embrassent cet espace unique : de l’architecture mauresque en Espagne, aux églises baroques siciliennes, en passant par les temples grecs ou les pyramides égyptiennes. Avec la technique du photomontage, l’espace est réorganisé, transposé dans une nouvelle réalité. Le noir et blanc argentique révèle cette lumière éblouissante si singulière, qui accentue les contrastes.

Le spectateur est placé au centre d’un univers poétique et onirique, où la pluralité des moyens d’expression rejoint celle de la « mer au milieu des terres ».