Roger Ballen
Asylum of the Birds

Roger Ballen

Asylum of the birds est l’achèvement d’une recherche développée par Roger Ballen dès son arrivée en Afrique du Sud dans les années 70.

L'exposition

Image
Roger Ballen, Mirrored, 2012 © Roger Ballen

Réalisés dans des maisons de fortune à la périphérie de Johannesburg, les clichés composant cette série témoignent d’un quotidien absurde et anormal, où l’homme et les animaux non seulement coexistent, mais cohabitent, au sens littéral du terme. Aucune hiérarchie, nul ordre n’est concevable dans cet univers de l’abandon et de l’ennui, dans lequel l’homme semble avoir renoncé à toute conscience de soi. Fidèle au noir et blanc, considérant la couleur comme un artificefalsifiant la réalité, Roger Ballen met son appareil argentique au service de la psyché, notion moins tangible que le réel et pourtant bien riche. Les images d’abord mises en scène, puis photographiées par l’artiste, se veulent les manifestations des pensées les plus enfouis de notre psychologie. Les archétypes remontent alors à la surface, de manière plus ou moins brusque, donnant forme à une image où toute composante provenant du monde réel n’a plus qu’une signification symbolique. L’oiseau, conçu par l’artiste comme l’intermédiaire entre la terre et le paradis, devient l’emblème de cet élan primordial à l’origine de nos pensées inconscientes. Le titre de cette série récente, donnant corps à un ouvrage publié chez Thames & Hudson en mars 2014, offre donc la clé de lecture des oeuvres elles-mêmes : l’asile est le refuge, l’abri dans lequel notre psyché se cache, mais également la cage dans laquelle nos pensées sont emprisonnées.

Commissariat : Karsten Greve