Romain Meffre, Yves Marchand
Industry

Romain Meffre, Yves Marchand

C’est autour de leur passion commune pour les ruines contemporaines que les jeunes photographes français Yves Marchand et Romain Meffre se réunissent.

L'exposition

Image
Yves Marchand & Romain Meffre, Port Richmond Power Station, Philadelphia, PA , 2007 ©Yves Marchand & Romain Meffre, courtesy Polka Galerie

En 2002, ils débutent leur collaboration en visitant les décombres parisiens, avant d’explorer, au gré de leurs voyages et découvertes, les ruines belges, espagnoles, allemandes ou américaines.

« En visitant des ruines, nous avons toujours essayé de nous focaliser sur des édifices remarquables dont l’architecture incarne la psychologie d’une époque, d’un système, et d’en observer les métamorphoses. »

Autodidactes, ils développent une vision commune, systématisant l’utilisation d’un seul appareil à deux. S’ils adoptent invariablement le même dispositif – un cadre froid et objectif capté à la chambre – ils savent user de moyens innovants pour transcender le désoeuvrement apparent des sites qu’ils prennent pour sujet. Après The Ruins of Detroit (2005-2009), documentant le déclin de l’ex-capitale automobile, et Gunkanjima (2008-2012) – « vaisseau de guerre » en japonais – explorant une ancienne cité minière abandonnée, basée sur une île au large de Nagasaki, cette exposition présente une série inédite de vestiges industriels situés entre le bassin méditerranéen et le nord de l’Europe.

Partout, la même atmosphère apocalyptique dessine les fantômes de la modernité.

Bibliographie :
« The Ruins of Detroit », éd. Steidl, Göttingen, 2011
« Gunkanjima », éd. Steidl, Göttingen, 2013

Commissariat : Adélie de Ipanéma et Edouard Genestar