Maison Européenne de la Photographie

Serge LutensLes Stars


En écho à l'exposition de Yoonkyung Jang, lauréate du prix Dior, le film « Les Stars » de Serge Lutens est projeté à l’auditorium de la MEP chaque samedi à 19h.

« Quelle neige, quelle boue, quel remord marquerait de sa permanence l’intégrale d’un passé.
Faudrait-il que de mes empreintes chaussées je marche à reculons pour visiter mes âges en leur tournant le dos. Non !
Mes filles-images parlent le Muet.
Ma haute indéfinition leur passe la parole. »
Serge Lutens

Lorsque l’on demande à Serge Lutens de parler de son film, Les Stars, il utilise un langage poétique, presque rimbaldien et regarde vers le futur.
Les Stars, réalisé en 1974, présente « un cinéma symboliste qui rêve une femme à travers un univers qui est la couleur ». Sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs lors du Festival de Cannes de 1976, le film fut projeté jusqu’à la fin des années 70 dans de nombreux festivals et cinémathèques à travers le monde.

Rythmé de musiques des années 1920 et 1930, il révèle des personnages flamboyants et énigmatiques à la gestuelle maitrisée, quasi hypnotique.
Les figures féminines incarnées par Isabelle Weingarten, Susan Moncur et Louise Despointes, donnent corps à une pantomime pensé par Serge Lutens. Elles apparaissent comme des visions intemporelles, oscillant entre passé et futur.

Ce film, création inclassable de dix-sept minutes et vingt-six secondes, rappelle parfois, par sa structure et son rythme, le cinéma d’avant-garde et annonce une esthétique toujours d’actualité. Les Stars, de Serge Lutens, est une clé qui ouvre la porte d’un univers artistique à l’identité visuelle singulière, en quelque sorte le manifeste mystérieux et élégant d’un artiste en mouvement.

Fiona Sanjabi

 

À propos de Serge Lutens

Né le 14 mars 1942, Serge Lutens est placé dès 14 ans dans un salon de coiffure dans sa ville natale, Lille.
En 1962, muni de grands tirages de photographies de ses amies qu’il a coiffées et maquillées, il se présente chez Vogue. Appelé immédiatement en tant que créateur de maquillages, bijoux et coiffures, il collabore aux côtés des plus grands photographes de l’époque dont Richard Avedon, Bob Richardson, Irving Penn, Guy Bourdin et bien d’autres.
Appelé en 1967 par la maison Dior, il y développe son expression de la couleur par la photographie.

Sa série de photographies inspirées des grands maîtres de la peinture fera le tour du monde, à commencer dès 1973 par le Musée Guggenheim de New York.
Cinéphile depuis l’adolescence, il réalise en 1974 le film Les Stars qui deviendra un film-culte des années 70.
Passionné de culture japonaise, après plusieurs voyages au Japon, il commence en 1980 une collaboration avec la maison Shiseido dont il assurera la direction artistique à l’international jusqu’à la fin des années 90.
Durant ces années, il explore le monde du parfum et décide dès le début des années 2000 de s’y consacrer entièrement. Il assume la direction de l’image de la marque qui porte son nom.

Nous remercions la Fondation Serge Lutens, Patrice Nagel, et la Galerie Agathe Gaillard de nous permettre de projeter ce film.

 

INFORMATIONS PRATIQUES
Les Stars, 1974
Samedi, 19h
Réalisation : Serge Lutens
Durée : 17 minutes
Accès libre sur présentation de votre billet d’entrée

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...