Susan Paulsen

La MEP

Susan Paulsen

"J'espère que mes images touchent l'âme de ceux qui les regardent, leur transmettent un archétype de foyer, une idée du lieu, des personnages et des événements qui recréent une famille. Je souhaite souligner la poésie, la simplicité, l'éloquence d'un moment où la plupart de gens semblent se complaire dans le dédain de ces valeurs."

L'exposition

Image

SP3b“Comme mon cœur, plutôt que comme mes yeux, l’appareil photographique me permet d’exprimer ce que je ressens, et non ce que je vois. La photographie m’aide à comprendre mes sentiments les plus intenses, mes intuitions les plus vives. Au centre de ma vision se trouvent les diverses notions qui me guident : un sens de la famille sur-idéalisé, mon expérience de femme et de mère, le désir de capturer et de fixer sur la pellicule les choses et les événements anodins qui façonnent nos vies. Souvent, dans ma jeunesse, j’allais chez ma grand-mère, qui avait une ferme dans l’Arkansas : la routine de son quotidien m’intriguait. Ma mémoire est remplie d’images du passé qui évoquent des sensations bien précises : un papier peint ancien, de l’argenterie ternie, les buissons de camélias et de roses qui poussaient au milieu des pelouses râpeuses, des déjeuners solennels, une chasse aux œufs de Pâques dans l’herbe folle, un cheval de vingt-six ans qui flânait sur le gazon avec les chiens.

SP1bJ’ai eu une enfance merveilleuse, perturbée, de temps à autre, par le comportement parfois imprévisible et difficile de ma mère ; et je garde précieusement des images qui me réconfortent et me sécurisent. Mon œuvre tend à récréer l’universalité de mes souvenirs qui résonnent, et en même temps à évoquer les relations toutes simples qui nous lient les uns aux autres, relations que souvent nous ne voyons pas, mais que nous ressentons. Il est important pour moi de remplacer ce qui a été perdu, blessé, nié. C’est une pulsion qui imprègne tout ce que je photographie, et je trouve que je n’ai nul besoin de sortir de chez moi pour prendre des photos.

SP4bJ’espère que mes images touchent l’âme de ceux qui les regardent, leur transmettent un archétype de foyer, une idée du lieu, des personnages et des événements qui recréent une famille. Je souhaite souligner la poésie, la simplicité, l’éloquence d’un moment où la plupart de gens semblent se complaire dans le dédain de ces valeurs.”

 

Susan Paulsen
(Extrait du catalogue Susan Paulsen, Tomatoes on the Back Porch, co-édition Maison Européenne de la Photographie/Stiedl Verlag, 2004.)