Love Songs

Love Songs
Photographies de l'intime

L’exposition collective Love Songs offre un nouveau regard sur l’histoire de la photographie à travers le prisme des relations amoureuses.

Galeries

Image en une : René Groebli
De la série « L’oeil de l’amour », 1952
Tirage gélatino-argentique
© René Groebli, courtesy Galerie Esther Woerdehoff

En raison de la thématique, certaines oeuvres de l’exposition Love Songs peuvent heurter la sensibilité des visiteurs, notamment des plus jeunes.


  • Lin Zhipeng (aka N°223), Lumière verte, 2010
    Tirage jet d’encre pigmentaire
    © N°223, courtesy in)(between gallery

  • Nobuyoshi Araki
    De la série « Voyage sentimental », 1971
    Tirage gélatino-argentique
    Collection MEP, Paris. Don de la société Dai Nippon Printing Co., Ltd. - © Nobuyoshi Araki, courtesy Taka Ishii Gallery

  • René Groebli
    De la série « L’oeil de l’amour », 1952
    Tirage gélatino-argentique
    © René Groebli, courtesy Galerie Esther Woerdehoff

  • Nan Goldin, Nan and Brian in bed, New York City, 1986
    De la série « The Ballad of Sexual Dependency »
    Collection MEP, Paris - © Nan Goldin, courtesy Marian Goodman Gallery

  • RongRong&inri, 23rd November 2000, De la série « Personal letters », 2000
    © RongRong&inri

« Pour moi, la photographie est le contraire du détachement. C’est une façon de toucher l’autre : c’est une caresse. »

–  Nan Goldin

L'exposition

Aujourd’hui, comme hier, les auteurs font oeuvre de leur intimité.

Réunissant 14 séries réalisées par les plus grands photographes des 20e et 21e siècles, l’exposition rassemble des chefs d’œuvre de la collection de la MEP et des prêts d’artistes contemporains majeurs, dont certains sont présentés pour la première fois en Europe.

Au cœur de l’exposition, les ensembles de Nobuyoshi Araki et Nan Goldin constituent le point de départ de cette relecture inédite. L’œuvre des deux photographes est confrontée aux séries d’autres auteurs majeurs tels que René Groebli, Emmet Gowin, Larry Clark, Sally Mann, Leigh Ledare, Hervé Guibert ou Alix Cléo Roubaud et d’artistes contemporains comme JH Engström & Margot Wallard, RongRong&inri, Lin Zhipeng (aka No 223), Hideka Tonomura ou Collier Schorr.

S’inspirant de la « Ballade » de Nan Goldin (“The Ballad of Sexual Dependency”, 1986), Love Songs est conçue comme une compilation musicale que l’on offrirait à un amant. La première partie de l’exposition – la face A – est composée de séries des années 1950 à 1990. La deuxième partie – la face B – présente des images des années 1980 à aujourd’hui.

Tout au long du parcours, les images invitent à découvrir une multitude d’histoires intimes et une diversité de schémas amoureux. Premiers jours d’une relation, mariage et lune de miel, petits bonheurs domestiques mais aussi douleur de la séparation ou derniers jours partagés avec l’être aimé… l’intimité captée par l’objectif est ici révélée dans toute sa poésie et toute sa franchise.

Love Songs est avant tout une réflexion sur l’essence même de la photographie. Si l’appareil photo est souvent associé à une quête d’objectivité, il est utilisé depuis toujours pour capturer ce qui est subjectif et qui échappe à tout consensus. Nous ne saurions nous accorder sur ce qu’est l’amour ou ce à quoi il doit ressembler, sur la façon dont il nous transforme ou nous fait voir le monde. Il n’en reste pas moins le sujet de certaines des œuvres photographiques les plus importantes et bouleversantes du siècle dernier.

En partenariat avec

Partenaires médias

Devenez mécène en soutenant la MEP

Je soutiens

Autres expositions de la Saison