Auditorium

Shomei Tomatsu, Nagasaki sous un angle de 45°


Tous les samedis et dimanches, l’Auditorium propose des projections de documentaires autour de l’œuvre des artistes exposés actuellement à la MEP : Mari Katayama, Daido Moriyama et Shomei Tomatsu.

Shomei Tomatsu, Nagasaki Sous un angle de 45°
Japon – 2002 – 25’ – vidéo – couleur
Japonais sous-titré français

Alors que Shomei Tomatsu est un des photographes majeurs du Japon d’après-guerre, très peu de documentaires sur lui ont dépassé les limites de l’archipel. Ce documentaire de vingt-cinq minutes, réalisé en 2002 pour la chaîne locale de Nagasaki « NBC », est une ballade photographique en compagnie de Tomatsu, complétée d’interviews de photographes tels que Nobuyoshi Araki et Daido Moriyama. Cinquante-sept ans après le bombardement nucléaire, Shomei Tomatsu, qui est venu de nombreuses fois photographier les victimes de la bombe et les stigmates de la destruction, photographie Nagasaki sous un angle nouveau : celui d’une ville ou la vie a repris ses droits.

Film présenté grâce au concours de Nagasaki Broadcast Channel.

SHOMEI TOMATSU

Shomei Tomatsu (1930-2012) fut l’un des acteurs majeurs de la photographie japonaise de l’après-guerre. Il en renouvela fortement la pratique documentaire. Il fonde la WORKSHOP Photo School avec notamment Daido Moriyama, Nobuyoshi Araki, Eiko Hosoe et Masahisa Fukase en 1974.
Son œuvre s’intéresse notamment à l’occupation et à l’américanisation de son pays, à son impact sur le mode de vie et la culture japonaise. Son travail sur Nagasaki publié en 1966, où chaque image est libérée de tout récit, marque fortement les esprits après des années de censure sur la réalité de la catastrophe. Dans les années 1960, il documente les mouvements de protestation étudiants au Japon et la vie nocturne du quartier de Shinjuku à Tokyo. Son style éloigné de toute convention narrative fera de Tomatsu la figure emblématique de toute une génération.
Ses ouvrages Chewing Gum and Chocolate, Oh! Shinjuku et 11:02 Nagasaki sont considérés parmi les plus influents dans le genre.
La MEP lui consacre actuellement l’exposition Moriyama – Tomatsu : Tokyo.

À découvrir aussi

-->