Yingguang Guo
The Bliss of Conformity

Studio

Yingguang Guo

La MEP présente dans son Studio, « The Bliss of Conformity » de l’artiste chinoise Yingguang Guo, un projet alliant photographie, vidéo, installation et livre.

L'exposition

Image
Guo Yingguang, Untitled 9, 2016
© Guo Yingguang

Yingguang Guo se focalise sur des préoccupations sociales de la Chine contemporaine, en s’axant spécifiquement sur la condition des femmes à travers la pratique du mariage arrangé. La série exposée à la MEP, « The Bliss of Conformity », saisit le Jardin du Peuple à Shanghai, dans lequel des espaces entiers deviennent des lieux de marchandisation où les parents diffusent des annonces et se lancent à la recherche d’un conjoint pour leurs enfants.

Yingguang Guo explique qu’en Chine, la question du mariage est un aspect central de la vie quotidienne. C’est lors de ses études au London College of Communication qu’elle a commencé à s’intéresser au « poids de ce conformisme » qui pèse particulièrement sur les jeunes femmes chinoises. Alors confrontée à la culture européenne, elle s’est interrogée sur la valeur assignée aux femmes dans sa culture d’origine.

Outre l’exposition au sein du Studio, le projet se prolonge sur le site internet de la MEP, dans une exposition virtuelle spécifiquement conçue pour l’occasion. Ce format apporte des clefs de lecture différentes et complémentaires sur la série « the Bliss of Conformity ».

Révélée en 2017 en tant que lauréate du Prix Jimei x Arles – Madame Figaro Women Photographers avec cette même série, l’artiste voit son travail exposé pour la première fois dans un cadre institutionnel.

L'artiste

Yingguang Guo

Née à Liaoning en Chine en 1983, Yingguang Guo a étudié à la Commu- nication University of China puis au London College of Communication. Elle a collaboré avec différents médias ou agences de presse tels le China Daily ou Reuters. Délaissant une démarche purement documentaire, son travail a pris peu à peu des orientations plus artistiques et protéiformes : à la photographie se mêlent gravures et dessins, vidéos ou bien encore performances.

Le Studio

Dans le cadre de sa nouvelle programmation artistique de 2019, la MEP consacre deux espaces distincts à ses expositions. Si les niveaux supérieurs (+2 et +3) accueillent des expositions de grande envergure, présentant les travaux d’artistes à la carrière et à la renommée plus établies, le Studio, au niveau +1 (ex salle Hénault de Cantobre) est quant à lui envisagé comme une galerie, avec une rotation de programmation plus soutenue (toutes les six semaines), offrant ainsi une première exposition institutionnelle à des artistes émergents.

Partenaires

En partenariat média avec