Mêlant photographie et peinture, Pierre et Gilles réinventent l’imagerie populaire pour constituer une iconographie singulière, qui explore les liens entre histoire de l’art, mythologies religieuses et culture grand public. La MEP accueille la première rétrospective dédiée à Pierre et Gilles en 1996. Elle conserve 17 œuvres du duo parmi lesquelles de rares portraits en noir et blanc et de grands formats aux cadres flamboyants.
  • Pierre et Gilles, Hello Kitty, 2000
    Photographie peinte - Pièce unique encadrée par les artistes ; 144 x 116 cm
    Acquis en 2002 © 1976, 2001 Sanrio Co., Ltd Approval N° P1507196.
  • Pierre et Gilles, Les Mariés, 1992
    Photographie peinte - Pièce unique encadrée par les artistes ; 84,5 x 65,5 cm
    Acquis en 1993 © Pierre et Gilles
  • Pierre et Gilles, Farida, 1985, de la série “Les Pleureuses”
    Photographie peinte - Pièce unique encadrée par les artistes ; 79,5 x 64,5 cm
    Acquis en 1987 © Pierre et Gilles
  • Pierre et Gilles, Le Fumeur d’opium. Modèle : Tomah, 1991
    Photographie peinte - Pièce unique encadrée par les artistes ; 154 x 118 cm
    Acquis en 1993 © Pierre et Gilles
  • Pierre et Gilles, Saint François d’Assise, Masto, 1988 de la série “Les Saints”
    Photographie peinte - Pièce unique encadrée par les artistes ; 79,8 x 67,5 cm
    Acquis en 1989 © Pierre et Gilles
  • Pierre et Gilles, Le capitaine et son mousse, 1995
    Photographie peinte - Pièce unique encadrée par les artistes ; 142 x 112,5 cm
    Acquis en 1995 © Pierre et Gilles
  • Pierre et Gilles, Andrée Putman, 1982, de la série “Portraits de femmes”
    Tirage gélatino-argentique ; 52,5 x 42,5 cm
    Acquis en 1986 © Pierre et Gilles

Dans les collections

La MEP acquiert ses premières œuvres de Pierre et Gilles au début des années 1980, à la suite des premières expositions du duo d’artistes en galeries à Paris. Plusieurs portraits, ainsi que les séries « Les Pleureuses » et « Les Naufragés » entrent alors dans la collection, inaugurant ainsi la constitution d’un ensemble qui sera complété progressivement.

En 1996, pour son inauguration, la MEP commande aux artistes le portrait du marchand d’art, éditeur et collectionneur Harry Lunn, vêtu en costume de marin. La même année, la toute première rétrospective de Pierre et Gilles – une impressionnante production occupant tous les espaces de la MEP – est organisée, célébrant leurs 20 ans de collaboration.

Un processus de création unique

Le duo d’artistes suit toujours le même protocole qui commence par des esquisses préliminaires exécutées par Pierre. Ensemble, ils réunissent des accessoires, maquillent et habillent leur modèle, et préparent le plateau où Pierre réalise la photographie. Une fois l’épreuve exécutée, Gilles la rehausse méticuleusement au pinceau, exagérant et embellissant les images : il estompe les rides, accentue les cils, ajoute du brillant aux dents ou aux larmes faites avec du gel pour cheveux.

Le résultat est hypnotique : tout scintille et brille, teints lumineux et yeux étincelants. Enfin, ils conçoivent un encadrement spécifique, composante intégrale de l’œuvre finale. De ce processus minutieux résulte une œuvre flamboyante, kitsch et sublime.

Biographie

Pierre Commoy est né en 1950 à La Roche-Sur-Yon. Il étudie la photographie à Genève et commence à travailler à Paris pour les magazines Dépêche Mode, Interview et Rock & Folk. Gilles Blanchard est né au Havre en 1953. Il pratique la peinture, et travaille comme illustrateur pour des magazines. Pierre et Gilles se rencontrent en 1976, commencent très vite à travailler ensemble, leur œuvre est indissociable de leur couple et de leur univers quotidien.

Ils développent depuis plus de 40 ans une œuvre à quatre mains, constituée essentiellement de portraits mis en scène rehaussés de peinture. Ils créent des images, qui, comme le souligne Gilles Blanchard « mélangent réalité, vie de tous les jours, rêves et fantaisies ». En quelques années, le duo invente un processus pour réaliser des photographies peintes uniques : un curieux album de famille rempli d’amis anonymes, de stars de la pop, de créateurs de mode et de célébrités, posant tous dans des décors oniriques entièrement conçus par les deux artistes, à l’aide de costumes et d’accessoires. Il en résulte une œuvre atteignant une perfection esthétique qu’aucune image de synthèse ne pourrait égaler.