Raïssa Karama Rwizibuka, lauréate de la résidence MEP – Collection Gervanne + Matthias Leridon – Cité internationale des arts

Raissa Rwizibuka Karama

Photographe congolaise de 24 ans, Raïssa Karama Rwizibuka vit et travaille à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo, région particulièrement marquée par les violences faites aux femmes.

Son travail photographique porte essentiellement sur des questions sociales et cherche à mettre en lumière le quotidien des populations de Bukavu, sa ville natale. A travers ses images, Raïssa Karama Rwizibuka souhaite notamment témoigner des injustices et des violences que subissent les femmes au Congo et militer pour l’émancipation des femmes.

Motivée par un désir de changement profond des mentalités de son pays et de la vision que le monde peut en avoir, la photographe collabore avec des médias internationaux comme la BBC, Le Monde ou RFI et avec des organisations humanitaires. Son travail a, par ailleurs, été exposé dans plusieurs Instituts Français et publié sur la plateforme Afrique in Visu et Women Photograph (les 100 images de l’année 2020). Elle a aussi contribué en 2020 au projet Congo in conversation de Finbarr O’Reilly, lauréat du Prix de la Fondation Carmignac pour le photojournalisme.

La résidence MEP – Collection Gervanne + Matthias Leridon – Cité internationale des arts sera l’occasion pour Raïssa Karama Rwizibuka d’approfondir sa pratique photographique et de développer ses projets personnels en bénéficiant du dynamisme artistique et culturel parisien.

La résidence

La résidence MEP – Collection Gervanne + Matthias Leridon – Cité internationale des arts a pour objectif de soutenir la jeune création africaine, de mettre en valeur les pratiques artistiques qui explorent de nouvelles formes de photographie ainsi que de promouvoir la mobilité des artistes pour qu’ils puissent partager leur travail et enrichir leur réseau professionnel et artistique. Le ou la lauréat(e) bénéficie d’une résidence de trois mois à la Cité internationale des arts, dans un atelier-logement situé au cœur de Paris, et d’un accompagnement artistique et professionnel privilégié de la part des trois partenaires.

Raïssa Karama Rwizibuka sera en résidence du 3 janvier au 28 mars 2022 à la Cité internationale des arts.

Girls embrace with traditional hairstyles embrace in the eastern Congolese city of Bukavu in July.
© Raissa Karama Rwizibuka for Fondation Carmignac.

© Raissa Karama Rwizibuka.

Bukavu, RDC, June 30 ,2020. Carine Baraka, 22(left), Rosalie Kinja , 19(center) , and Linda Maroy , 20(right), give the black power salute in the eastern city of Bukavu to mark the 60th anniversary of Congo's Independence from Belgium on June 30th.
© Raissa Karama Rwizibuka.

Anglebert Maurice Kakuja, 29, a Sapeur, or Congolese dandy, shows off his fashion sense while wearing a homemade mask in the eastern Congolese city of Bukavu.
© Raissa Karama Rwizibuka for Fondation Carmignac.

Les organisateurs

 

La MEP

Située au cœur de Paris dans le quartier historique du Marais, la MEP est une institution dédiée à la photographie. Sa programmation témoigne de son ouverture aux pratiques actuelles et aux nouvelles esthétiques en présentant des expositions d’artistes d’envergure internationale et en s’engageant en faveur de la création émergente. Soutenue par la Ville de Paris, la MEP rassemble également une vaste collection de photographies d’après-guerre et l’une des plus importantes bibliothèques spécialisées en Europe.

 

Collection Gervanne + Matthias Leridon

La Collection Gervanne + Matthias Leridon est à la fois une aventure humaine, une histoire de passion, de rencontres, de coups de cœur esthétiques, et de partis pris artistiques.

Avec un ensemble de plusieurs milliers d’œuvres, cette collection fait référence dans le monde de l’art.

Gervanne et Matthias Leridon ont à cœur de partager avec les publics du monde entier cet engagement personnel qu’ils entretiennent avec chacun des artistes du continent africain.

La collection Leridon regroupe aujourd’hui des œuvres de plus 300 artistes contemporains originaires de 34 pays africains.

 

Cité internationale des arts

La Cité internationale des arts est un centre de résidences qui rassemble, au cœur de Paris, des artistes et leur permet de mettre en œuvre un projet de création ou de recherche dans toutes les disciplines.

Sur des périodes de deux mois à un an, la Cité internationale des arts permet à des artistes de travailler dans un environnement favorable à la création, ouvert aux rencontres avec des professionnels du milieu culturel. Les résidents bénéficient d’un accompagnement sur mesure de la part de l’équipe de la Cité internationale des arts.

Dans le Marais ou à Montmartre, l’atelier-logement (espace de vie et de création) dont bénéficient les résidents leur permet de cohabiter avec plus de 300 artistes et acteurs du monde de l’art de toutes les générations, de toutes les nationalités et de toutes les disciplines. En collaboration avec ses nombreux partenaires, la Cité internationale des arts ouvre plusieurs appels à candidatures thématiques et/ou sur projet tout au long de l’année.

Contact presse

Marion Devys
presse@mep-fr.org
+33 (0)1 44 78 75 28

Raïssa Karama Rwizibuka, lauréate de la résidence MEP – Collection Gervanne + Matthias Leridon – Cité internationale des arts

La MEP, la collection Gervanne + Matthias Leridon et la Cité internationale des arts sont heureuses d’annoncer le nom de la lauréate de leur nouvelle résidence dédiée à la jeune photographie africaine : Raïssa Karama Rwizibuka.

Raissa Rwizibuka Karama

Photographe congolaise de 24 ans, Raïssa Karama Rwizibuka vit et travaille à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo, région particulièrement marquée par les violences faites aux femmes.

Son travail photographique porte essentiellement sur des questions sociales et cherche à mettre en lumière le quotidien des populations de Bukavu, sa ville natale. A travers ses images, Raïssa Karama Rwizibuka souhaite notamment témoigner des injustices et des violences que subissent les femmes au Congo et militer pour l’émancipation des femmes.

Motivée par un désir de changement profond des mentalités de son pays et de la vision que le monde peut en avoir, la photographe collabore avec des médias internationaux comme la BBC, Le Monde ou RFI et avec des organisations humanitaires. Son travail a, par ailleurs, été exposé dans plusieurs Instituts Français et publié sur la plateforme Afrique in Visu et Women Photograph (les 100 images de l’année 2020). Elle a aussi contribué en 2020 au projet Congo in conversation de Finbarr O’Reilly, lauréat du Prix de la Fondation Carmignac pour le photojournalisme.

La résidence MEP – Collection Gervanne + Matthias Leridon – Cité internationale des arts sera l’occasion pour Raïssa Karama Rwizibuka d’approfondir sa pratique photographique et de développer ses projets personnels en bénéficiant du dynamisme artistique et culturel parisien.

La résidence

La résidence MEP – Collection Gervanne + Matthias Leridon – Cité internationale des arts a pour objectif de soutenir la jeune création africaine, de mettre en valeur les pratiques artistiques qui explorent de nouvelles formes de photographie ainsi que de promouvoir la mobilité des artistes pour qu’ils puissent partager leur travail et enrichir leur réseau professionnel et artistique. Le ou la lauréat(e) bénéficie d’une résidence de trois mois à la Cité internationale des arts, dans un atelier-logement situé au cœur de Paris, et d’un accompagnement artistique et professionnel privilégié de la part des trois partenaires.

Raïssa Karama Rwizibuka sera en résidence du 3 janvier au 28 mars 2022 à la Cité internationale des arts.

Girls embrace with traditional hairstyles embrace in the eastern Congolese city of Bukavu in July.
© Raissa Karama Rwizibuka for Fondation Carmignac.

© Raissa Karama Rwizibuka.

Bukavu, RDC, June 30 ,2020. Carine Baraka, 22(left), Rosalie Kinja , 19(center) , and Linda Maroy , 20(right), give the black power salute in the eastern city of Bukavu to mark the 60th anniversary of Congo's Independence from Belgium on June 30th.
© Raissa Karama Rwizibuka.

Anglebert Maurice Kakuja, 29, a Sapeur, or Congolese dandy, shows off his fashion sense while wearing a homemade mask in the eastern Congolese city of Bukavu.
© Raissa Karama Rwizibuka for Fondation Carmignac.

Les organisateurs

 

La MEP

Située au cœur de Paris dans le quartier historique du Marais, la MEP est une institution dédiée à la photographie. Sa programmation témoigne de son ouverture aux pratiques actuelles et aux nouvelles esthétiques en présentant des expositions d’artistes d’envergure internationale et en s’engageant en faveur de la création émergente. Soutenue par la Ville de Paris, la MEP rassemble également une vaste collection de photographies d’après-guerre et l’une des plus importantes bibliothèques spécialisées en Europe.

 

Collection Gervanne + Matthias Leridon

La Collection Gervanne + Matthias Leridon est à la fois une aventure humaine, une histoire de passion, de rencontres, de coups de cœur esthétiques, et de partis pris artistiques.

Avec un ensemble de plusieurs milliers d’œuvres, cette collection fait référence dans le monde de l’art.

Gervanne et Matthias Leridon ont à cœur de partager avec les publics du monde entier cet engagement personnel qu’ils entretiennent avec chacun des artistes du continent africain.

La collection Leridon regroupe aujourd’hui des œuvres de plus 300 artistes contemporains originaires de 34 pays africains.

 

Cité internationale des arts

La Cité internationale des arts est un centre de résidences qui rassemble, au cœur de Paris, des artistes et leur permet de mettre en œuvre un projet de création ou de recherche dans toutes les disciplines.

Sur des périodes de deux mois à un an, la Cité internationale des arts permet à des artistes de travailler dans un environnement favorable à la création, ouvert aux rencontres avec des professionnels du milieu culturel. Les résidents bénéficient d’un accompagnement sur mesure de la part de l’équipe de la Cité internationale des arts.

Dans le Marais ou à Montmartre, l’atelier-logement (espace de vie et de création) dont bénéficient les résidents leur permet de cohabiter avec plus de 300 artistes et acteurs du monde de l’art de toutes les générations, de toutes les nationalités et de toutes les disciplines. En collaboration avec ses nombreux partenaires, la Cité internationale des arts ouvre plusieurs appels à candidatures thématiques et/ou sur projet tout au long de l’année.

Deux séries de Samuel Fosso présentées en Gare de Lyon

À l’occasion de la grande rétrospective consacrée à Samuel Fosso, la MEP a le plaisir de s’associer avec SNCF Gares & Connexions pour faire découvrir au plus grand nombre deux des récentes séries de l’artiste.

La première série, « ALLONZENFANS », présentées sur les totems installés devant l’entrée de la Gare, est un hommage de Samuel Fosso aux « tirailleurs sénégalais », nom donné aux centaines de milliers de soldats issus des colonies françaises sur le continent africain partis se battre aux côtés des armées françaises pendant les deux Guerres mondiales. La Gare de Lyon, qui a dans l’Histoire de la France vu partir de nombreux combattants rejoindre le front en train, est un lieu symbolique qui prend ici tout son sens.

Dans la seconde série, « SIXSIXSIX », visible sur les palissades de chantier situées au début du parvis, Samuel Fosso livre une étude précise de différents sentiments qui le traversent. Par cette performance, il invite les visiteurs à réfléchir à la complexité de l’être humain, à l’équilibre entre le bonheur et la tristesse, et aux expériences variées qui se jouent entre ces deux états émotionnels.

Ces deux accrochages, présentés en extérieur, sont librement accessibles à tous les visiteurs et passagers de la Gare de Lyon et ses abords jusqu’au 15 décembre 2021.

Image : © David Paquin

Image : © David Paquin

Image : © David Paquin

Image : © David Paquin

Image : © David Paquin

Image : © David Paquin

Accrochage SIXSIXSIX

Accrochage SIXSIXSIX

Image : © David Paquin

Image : © David Paquin

Image : © David Paquin

Image : © David Paquin

SNCF Gares & Connexions

SNCF Gares & Connexions accompagne depuis plus de 10 ans les acteurs incontournables de la photographie en France. Née de la conviction que les gares sont des lieux de vie à part entière, elle enrichit ces « villages urbains » afin de contribuer à la diffusion de la culture auprès de tous les publics. À travers des grands formats impactants et des scénographies conçues sur mesure pour les espaces en gare, ces expositions singulières invitent les visiteurs et voyageurs à prolonger leur voyage dans les musées, festivals… et s’inscrivent pleinement dans l’économie culturelle des territoires.

Contact presse

Marion Devys
mdevys@mep-fr.org
+33 (0)1 44 78 75 28

Deux séries de Samuel Fosso présentées en Gare de Lyon

À l’occasion de la grande rétrospective consacrée à Samuel Fosso, la MEP a le plaisir de s’associer avec SNCF Gares & Connexions pour faire découvrir au plus grand nombre deux des récentes séries de l’artiste.

La première série, « ALLONZENFANS », présentées sur les totems installés devant l’entrée de la Gare, est un hommage de Samuel Fosso aux « tirailleurs sénégalais », nom donné aux centaines de milliers de soldats issus des colonies françaises sur le continent africain partis se battre aux côtés des armées françaises pendant les deux Guerres mondiales. La Gare de Lyon, qui a dans l’Histoire de la France vu partir de nombreux combattants rejoindre le front en train, est un lieu symbolique qui prend ici tout son sens.

Dans la seconde série, « SIXSIXSIX », visible sur les palissades de chantier situées au début du parvis, Samuel Fosso livre une étude précise de différents sentiments qui le traversent. Par cette performance, il invite les visiteurs à réfléchir à la complexité de l’être humain, à l’équilibre entre le bonheur et la tristesse, et aux expériences variées qui se jouent entre ces deux états émotionnels.

Ces deux accrochages, présentés en extérieur, sont librement accessibles à tous les visiteurs et passagers de la Gare de Lyon et ses abords jusqu’au 15 décembre 2021.