• © Adèle Gratacos

Maison Européenne de la Photographie

ADÈLE GRATACOSEst-ce si épuisant de scruter l’invisible ?
(Cartographie plurielle d’un visage)


Cette exposition immersive, conçue spécialement pour la MEP par Adèle Gratacos, fait découvrir un univers puissant à la croisée de différentes disciplines.

L’ensemble du parcours offre une expérience tant visuelle que sonore et révèle la démarche de l’artiste faite de questionnements. Sur les murs du Studio sont reproduits ses carnets de notes, qui forment une cartographie de ses réflexions et de son univers, et soulignent l’importance de la phase de recherche.

Adèle Gratacos puise des éclaircissements dans tout ce qu’il y a de plus universel – la science, l’art, la poésie, le souvenir… Sa démarche artistique est ainsi marquée par la pluridisciplinarité et par des collaborations avec des personnalités issues d’horizons divers.
Elle a souvent recours à la citation, tant visuelle que littéraire, et confronte régulièrement ses photographies à des images de tout temps, et notamment à la peinture religieuse.

Les différents champs investis par l’artiste – celui de la photographie, du texte, du film, de la sculpture ou encore de l’installation – sont autant de moyens d’explorer notre manière d’être au monde et de croiser les regards.

Avec cette exposition, la MEP poursuit sa volonté de faire découvrir de jeunes artistes, et spécifiquement des créateurs qui ouvrent leur pratique à des médiums et des domaines nombreux et variés. Artiste à la démarche protéiforme, Adèle Gratacos s’est ainsi formée à l’École nationale supérieure des arts visuels de La Cambre en Belgique, où elle a étudié à la fois la vidéo et la sculpture.

 

En partenariat média avec

 

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...