• Pamela Tulizo, Double identité (Femmes de Kivu), 2019. © Pamela Tulizo
  • Pamela Tulizo, Double identité (Femmes de Kivu), 2019. © Pamela Tulizo

Studio de la MEP

Pamela TulizoFace to Face


La MEP est heureuse de présenter le travail de la jeune photographe congolaise Pamela Tulizo, lauréate en 2020 de la troisième édition du Prix Dior de la Photographie et des Arts Visuels pour Jeunes Talents.

En réponse à la thématique du Prix Dior, « Face to face », le travail de Pamela Tulizo confronte le portrait victimaire des femmes congolaises dressé par les médias à une représentation porteuse d’espoir mettant en évidence leur force de résilience.

Dans la série « Double identité », Pamela Tulizo donne à voir en treize portraits une figure de femme congolaise tiraillée entre ses ambitions et le poids de la société. Par des jeux de miroirs, l’artiste compose des avatars pluriels et discordants qui confrontent différentes identités sociales. Tour à tour médecin, contremaître, belle élégante, ou femme modeste ployant sous la charge de son fardeau, le personnage mis en scène questionne à la fois la place de la femme dans la société congolaise et le regard porté par le monde entier sur celle-ci.

Pamela Tulizo

Née à Bukavu (République Démocratique du Congo) en 1993, Pamela Tulizo vit et travaille à Goma. Elle s’est formée au journalisme dans sa ville natale et à l’écriture radiophonique à Radio France International avant de se lancer dans la photographie. Contre l’avis de son père qui voit la photographie comme un métier masculin, elle développe sa pratique et obtient une bourse pour étudier en Afrique du Sud, au Market Photo Workshop à Johannesburg, dont elle sort diplômée en 2019. Son travail est essentiellement centré sur les questions liées à l’identité de la femme.

—–
Prix Dior de la Photographie et des Arts Visuels pour Jeunes Talents, dont l’objectif est de mettre en lumière les jeunes artistes visuels issus des plus grandes écoles internationales d’art et de photographie, est organisé en partenariat avec Luma Arles et l’École nationale supérieure de la photographie d’Arles (ENSP).

 

-->