Maison Européenne de la Photographie

Ville mémoire, ville miroiravec Chantal Stoman


Les Masterclasses en ligne de la MEP
Photographier la ville 

La MEP poursuit sa programmation de masterclasses en ligne et propose d’aborder une nouvelle thématique en écho à l’exposition « Moriyama – Tomatsu : Tokyo ».
Le prochain cycle portera sur « Photographier la ville ».

Du 25 février au 18 mars 2021, chaque jeudi soir de 18h30 à 20h, la MEP vous invite à découvrir les liens étroits que le médium photographique entretient avec l’espace urbain. Après une introduction historique du sujet, le programme mettra en lumière les démarches de trois photographes qui ont fait de la ville leur terrain de prédilection. Ces auteurs parleront de leurs projets les plus emblématiques sur la question et partageront avec les participants réflexions et anecdotes. Il sera question de la manière dont ils arpentent et donnent à voir ces territoires singuliers, tantôt décors, tantôt sujets-mêmes des images.

Les masterclasses se tiennent sur la plateforme Zoom en langue française. Un lien replay est envoyé aux participants à l’issue de la masterclasse.

Jeudi 18 mars 2021 – 18h30 – 20h
« Ville mémoire, ville miroir » avec la photographe Chantal Stoman

Chantal Stoman présentera son dernier projet, ŌMECITTÀ (1), qui révèle une petite ville oubliée du Japon, où le temps semble s’être arrêté. En 2017, la photographe découvre par hasard Ōme, ville inconnue des touristes située non loin de Tokyo, où d’étranges affiches de cinéma des années 1950 ont envahi le paysage urbain. Ces panneaux de bois peints qui couvrent les façades des immeubles et les devantures de magasins dévoilent le passé glorieux d’un Japon cinéphile au lendemain de la seconde guerre mondiale. Chantal Stoman parlera de ce projet photographique au long cours qui donne à voir la ville dans l’épaisseur du temps. L’occasion aussi pour la photographe de partager son intérêt pour l’espace urbain comme sujet photographique et d’évoquer d’autres séries comme LOST HIGHWAY, qui montrent la force visuelle et esthétique de la ville, et interrogent notre manière de l’habiter.

(1) La réalisation du projet Ōmecitta, a reçu le soutien du Cnap dans le cadre de l’Aide à la photographie documentaire.

  • ŌMECITTA, Darling Clementine © Chantal STOMAN

  • ŌMECITTA, Geisha© Chantal STOMAN

  • ŌMECITTA, La légende© Chantal STOMAN

  • ŌMECITTA, He killed Dad© Chantal STOMAN

  • LOST HIGHWAY, Bombay© Chantal STOMAN

 

Photographe française installée à Paris, Chantal Stoman a œuvré pendant plus de dix ans comme photographe de mode pour la presse française et internationale. Depuis 2005, elle se consacre exclusivement à des projets personnels. Son travail est présent dans d’importantes collections telles que la Bibliothèque Nationale de France, la Maison Rouge, la MEP, le National Film Archive of Japan et le Centro Internazionale d’Arte Contemporanea à Rome. Ses photographies ont fait l’objet d’expositions personnelles à Paris, Tokyo, Bombay, New York, Jérusalem et Phnom Penh et ont été présentées dans le cadre de nombreuses expositions collectives. Chantal Stoman est représentée par la galerie SIT DOWN à Paris.

Retrouvez les autres masterclasses du cylce « Photographier la ville »

En live sur la plateforme Zoom, en langue française.

Jeudi 25 février 2021 – 18h30-20h
« La ville ou une histoire de la photographie », avec le directeur de la MEP, Simon Baker

Jeudi 4 mars 2021 – 18h30-20h
« Photographier Glasgow, New York et Paris », avec le photographe Raymond Depardon

Jeudi 11 mars 2021 – 18h30-20h
« Los Angeles : Poétiques et Politiques de l’espace urbain » avec la photographe Lise Sarfati

 

×

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer des services ou des offres adaptés à vos centres d'intérêts. En savoir plus...